Nouvelle de 19 h Avis d’intention pour le classement du manoir Rioux-Belzile et de son site

Avis d’intention pour le classement du manoir Rioux-Belzile et de son site

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a signé, mardi, un avis d’intention de classement pour le manoir Rioux-Belzile et son site, situés à proximité du fleuve Saint-Laurent, dans la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges, dans la MRC des Basques.

Grâce à cet avis d’intention de classement, le manoir et son site sont donc en voie d’être classés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.



Le manoir Rioux-Belzile et son site témoignent de l’occupation et du développement de la seigneurie de Trois-Pistoles par les seigneurs Rioux à compter de la fin du XVIIe siècle. Le site correspond à une partie de la terre que concède en 1784 le seigneur Étienne Rioux à son frère Jean Baptiste Rioux, père d’Ignace Rioux. Vers 1810, ce dernier y fait construire une maison de ferme, aujourd’hui connue sous le nom de manoir Rioux-Belzile. Le manoir demeure la propriété de la famille Rioux jusqu’en 1919. Il sera acquis par la famille Belzile en 1949. Au XXe siècle, il est régulièrement offert en location à des estivants. Parmi ceux-ci, le journaliste Olivar Asselin, qui y séjourne périodiquement entre 1901 et 1930, ainsi que les religieuses de Jésus-Marie, qui y retournent pendant plusieurs années. Vers 1916, le réputé architecte Jean-Omer Marchand se fait construire, à proximité du manoir, un chalet qu’il occupe jusqu’en 1930.

Belle mobilisation de la MRC des Basques


« Je suis fière d’annoncer le classement de ce bâtiment historique de Notre-Dame-des-Neiges. Je ne peux que saluer la mobilisation de la MRC des Basques en faveur du classement du manoir Rioux-Belzile, tel que cela est encouragé par plusieurs dispositions du projet de loi 69. Je sais d’ailleurs que la Municipalité et ses citoyens attendent ce classement depuis 9 ans déjà, se heurtant à l’insouciance des gouvernements précédents. Nous avons ici un bel exemple d’une municipalité qui se préoccupe de son patrimoine, comme le font plusieurs autres aux Québec », déclare la ministre Nathalie Roy.

La municipalité se réjouit



« Notre municipalité est heureuse de cette annonce d’avis d’intention de classement à l’égard du manoir Rioux-Belzile. Il s’agit là d’un bâtiment unique sur tout le territoire de la MRC. Cette construction, datant du Régime français, témoigne d’une époque colonisatrice d’importance sur la seigneurie des Trois-Pistoles dont le terrain et le bâtiment correspondent à l’actuelle municipalité de Notre-Dame-des-Neiges. En effet, cette magnifique construction, qui a triomphé de l’épreuve du temps, pourra désormais bénéficier d’une protection relative à son classement prochain. Par la présente, nous tenons à remercier le ministère de la Culture et des Communications ainsi que la MRC des Basques pour son implication en tant que porteuse du dossier. Nous sommes persuadés que cette mesure contribuera à la pérennité de cet exceptionnel ouvrage patrimonial qui fait la fierté de nos concitoyens et concitoyennes », commente le maire de Notre-Dame-des-Neiges, Jean-Marie Dugas.

Un exemple représentatif de l’architecture de la première moitié du 19e siècle


Le manoir Rioux-Belzile constitue un exemple représentatif de l’architecture résidentielle québécoise de la première moitié du XIXe siècle. Plusieurs de ses caractéristiques illustrent la persistance des méthodes de construction et des modèles élaborés au XVIIIe siècle. Le manoir présente par ailleurs des éléments popularisés au XIXe siècle, comme son toit à deux versants à larmiers cintrés et ses deux fausses cheminées en bois, aux extrémités du faîte, qui rappellent la recherche de symétrie propre à l’architecture d’inspiration classique. L’aménagement intérieur du manoir, qui conserve plusieurs éléments d’origine, évoque le mode de vie rural du XIXe siècle.

Le manoir et le chalet sont implantés sur un grand terrain dégagé et peu aménagé qui est situé en bordure du fleuve Saint-Laurent. Le caractère paysager du site a contribué à son appréciation par les villégiateurs.

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je reçois cette belle nouvelle. Depuis son premier plan d’aménagement et d’urbanisme, la MRC des Basques reconnait l’importance de ce monument patrimonial pour notre territoire. Dans notre région, on peut compter sur les doigts d’une seule main les édifices de cet âge si bien conservés. Le manoir Rioux-Belzile constitue pour nous un témoin exceptionnel de la construction de notre coin de pays. Je salue donc la décision de la ministre avec fierté et assure les propriétaires de mon appui pour la poursuite de sa mise en valeur », affirme le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis.

De son côté, le député de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Denis Tardif, se réjouit de l’avis d’intention du ministère de la Culture et des Communications. « Après des années de démarches, le dossier a finalement été conclu cette semaine entre le ministère, la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges et les propriétaires de la résidence. Le manoir Rioux-Belzile sera donc officiellement reconnu comme bâtiment patrimonial sous peu ce qui permettra d’en garantir la conservation », déclare-t-il.

« Notre région est pleine d’histoire et de bâtiments de ce genre qui doivent être préservés. Je remercie la ministre de la Culture et des Communications du Québec pour avoir accepté la demande de classement du manoir Rioux-Belzile de Notre-Dame-des-Neiges », déclare Denis Tardif.

Le député signale qu’il avait communiqué avec les intervenants locaux afin de les mettre en contact direct avec le cabinet de Mme Roy pour trouver des solutions et permettre le classement de ce bâtiment, la semaine dernière. Après plusieurs contacts entre les intervenants, le député aimerait remercier toutes les personnes qui se sont rendues rapidement disponibles afin de trouver un terrain d’entente dans ce dossier.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×