Actualités Politique Virginie Proulx veut faire SA campagne, sans se préoccuper de ses opposants

Virginie Proulx veut faire SA campagne, sans se préoccuper de ses opposants

La conseillère municipale du Bic, Virginie Proulx, affrontera Guy Caron et d’éventuels autres candidats pour être élue à la mairie de Rimouski, le 7 novembre prochain.

Une cinquantaine de partisans et gens intéressés assistaient au point de presse virtuel de madame Proulx ce matin.



Celle-ci est au cœur d’un conflit avec les autres membres du conseil municipal sortant depuis mai dernier, alors qu’elle était exclue des réunions du conseil en comité plénier. On lui reprochait de ne pas avoir respecté la confidentialité de certains dossiers, ce qu’elle nie. Cet aspect a occupé une place importante dans la période de questions qui a suivi son annonce.

Pourquoi?


« Pourquoi les Rimouskois devraient-ils voter pour une personne qui est au centre d’un conflit avec les autres conseillers municipaux ? », lui a demandé le collègue Denis Leduc de Radio-Canada.

« S’il y a une chose que mes études et mon expérience de vie m’ont appris, c’est ma capacité de critiquer, de se poser des questions, de se demander si ma façon de faire est la meilleure, mais surtout, en fait, si on ne pouvait pas améliorer nos façons de faire. Je peux comprendre que, parfois, l’être humain peut avoir de la difficulté avec le changement. C’est quelque chose qui n’est pas facile. Moi, je pense qu’il y a des changements qui doivent être faits et j’en suis convaincue. J’ai envie d’aller à la rencontre des citoyens. J’ai envie que les gens apprennent à me connaître. Je suis convaincue que je vais démontrer aux citoyens de Rimouski que je serai une bonne mairesse, justement, parce que je vois comment on pourrait faire les choses différemment », a-t-elle répondu.



Lui nuire?

« Craignez-vous que d’autres membres du conseil sortant vous mettent des bâtons dans les roues pendant la campagne électorale? », a demandé le représentant du journal le soir.


« Je crois qu’il faut sortir de cette façon de faire de la politique qui rend les gens cyniques. Si eux ont envie d’aller dans cette direction, ce sera leur problème. Moi, je n’ai pas envie d’aller là. Ce sera leur problème. J’ai envie d’être positive et je pense que les citoyens ont envie de nouvelles façons de faire, qu’ils ont envie d’une démocratie participative. Je crois que nous sommes rendus là et c’est ce que j’ai envie de proposer. Si on veut faire de la chicane, on la fera tout seul. Moi, je n’ai pas envie d’embarquer là-dedans », a affirmé Virginie Proulx.

Expérience diversifiée

Diplômée en administration publique et en développement régional, Virginie Proulx, à l’aube de la quarantaine, fait valoir une expérience diversifiée en tant qu’entrepreneure, chargée de cours, conseillère en entrepreneuriat collectif et spécialiste en attractivité. Elle a aussi à son actif bientôt quatre ans d’expérience en tant que conseillère municipale.

Six axes

La candidate à la mairie a fait connaître six axes prioritaires sur lesquels elle entend intervenir si elle est élue : -l’amélioration de la participation citoyenne; -l’augmentation de l’attractivité de chaque district et du centre-ville; -une vision de développement jumelée à un plan d’action en environnement; -le rayonnement de Rimouski comme ville qui favorise l’économie circulaire; -la valorisation de la culture; -une meilleure planification urbaine incluant le transport actif, le stationnement et le transport collectif.

Idées

Au cours des prochaines semaines, Virginie Proulx dévoilera des idées qu’elle veut mettre de l’avant, alimentées par ses rencontres avec les citoyennes et les citoyens, les organismes et les commerçants. Son slogan « Avec vous » veut mettre de l’avant l’importance qu’elle accorde à la participation citoyenne et à son rôle de représentante de la population.

« Aujourd’hui, j’annonce que je me lance dans la course à la mairie de Rimouski, mais je lance aussi un appel à la mobilisation des citoyennes et des citoyens : impliquez-vous, avec moi, dans cette ville que vous aimez. Une nouvelle ère commence. Je veux commencer dès maintenant à vous entendre, à travailler avec vous, pour préparer demain. J’ai toujours été une conseillère municipale qui était déterminée à travailler avec vous, et je souhaite être une mairesse qui sera là, avec vous. C’est ma promesse », déclare aussi madame Proulx.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×