Nouvelle de 18 h Virginie Proulx tend la main à ses collègues conseillers

Virginie Proulx tend la main à ses collègues conseillers

La conseillère sortante du Bic et candidate à la mairie de Rimouski, Virginie Proulx, réagit à notre reportage d’hier soir, concernant ses relations avec les huit conseillers sortants qui tenteront d’être réélus le 7 novembre prochain.

Le journal faisait état du fait qu’il pourrait être difficile pour les deux parties de travailler ensemble si madame Proulx était élue à la mairie, étant donné que cette dernière a été exclue des réunions en comité plénier du conseil municipal, en mai 2020.



Invitée à réagir, Virginie Proulx a choisi de tendre la main à ses collègues, malgré une certaine animosité qui règne toujours.

« Si je suis élue mairesse de Rimouski, je m’engage à travailler avec toutes les personnes qui formeront le prochain conseil municipal et à améliorer son fonctionnement en repartant sur de nouvelles bases, où la collaboration, le travail d’équipe et l’apport de chacun seront valorisés, dans un climat de respect. Avec mes expériences en co-développement professionnel, je compte mettre en place des outils et des façons de faire qui nous permettront de mieux travailler ensemble entre élus, mais aussi avec les employés de la Ville, ainsi qu’avec les organismes, les entreprises et les citoyens de Rimouski », commente madame Proulx.


Esprit de collaboration

Celle-ci remarque, plus généralement, que les citoyens sont sensibles à la question de la collaboration entre les membres du conseil et entre ceux-ci et les citoyens.



« J’ai constaté, dans les dernières années, à quel point on se privait d’une expertise riche qui existe au sein de notre milieu et qui ne demande qu’à travailler avec nous. Dans toutes les rencontres que je fais dans le cadre de ma campagne électorale, c’est un constat qui revient chaque fois: les gens souhaitent collaborer davantage avec leur Ville. Je veux qu’on travaille ensemble à l’avancement des dossiers, en collaboration avec la communauté, et en innovant dans nos procédés. Je suis convaincue que l’ambiance au sein de l’actuel conseil municipal n’est pas garante de l’avenir et que nous évoluerons ensemble positivement », affirme-t-elle.

Le conseil siégeant avant la pandémie. À l’avant-plan, à droite, Virginie Proulx. Comment ses collègues réagiraient-ils si elle était élue à la mairie? (Photo: Pierre Michaud-archives)

« Prête à les rencontrer »


Non seulement Virginie Proulx se propose de rencontrer ses collègues, mais elle entend également faire mieux connaissance avec les candidats qui ne sont pas des conseillers sortants.

« J’ai déjà signifié à plusieurs des conseillers désirant se représenter que j’étais prête à les rencontrer, car il est à mon avis de notre devoir à tous de montrer notre ouverture à travailler ensemble, et de prendre le temps de se parler. De plus, j’ai déjà rencontré ou pris rendez-vous avec l’ensemble des nouveaux candidats aux postes de conseillers. Plusieurs belles candidatures se sont annoncées et plusieurs autres sont encore à venir. J’ai d’ailleurs constaté que j’avais plusieurs affinités avec ces candidatures de qualité et j’ai très confiance que nous travaillerons bien ensemble pour le futur de notre ville », soutient madame Proulx.

« Pour terminer, je désire réitérer mon ouverture à travailler avec les conseillers actuels s’ils sont réélus et à engager un dialogue constructif, pour le bien de notre ville et de ses citoyens », assure-t-elle enfin.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×