Nouvelle de 17 h Avec plus d’eau, Rimouski va faire plus de développement dans les districts...

Avec plus d’eau, Rimouski va faire plus de développement dans les districts périphériques

L’octroi des contrats des deux projets majeurs de Rimouski pour améliorer la fiabilité et la qualité de son réseau d’eau potable s’avère une étape importante qui permettra ultérieurement à la Ville d’orchestrer des projets de développement résidentiel en périphérie.

Le contrat de raccordement du réseau d’eau de Val-Neigette avec celui de Sainte-Blandine est accordé à la firme Léon Chouinard et fils, pour 2,4 M$. Le contrat de renouvellement de la conduite d’amenée principale et d’une conduite de dérivation est alloué à la firme Action Progex pour 6,6 M$.



Actuellement et depuis quelques années à la suite de la conclusion du projet des Prés du Saint-Rosaire, le développement domiciliaire est surtout concentré dans le secteur dit « des Constellations », dans le district Sacré-Cœur, ces deux secteurs étant dans la zone urbaine.

« Est-ce que ces travaux vont permettre de réaliser des projets de développement résidentiel dans les districts situés en périphérie de la zone urbaine ? » a demandé le journal le soir à monsieur Parent.


« Vous avez parfaitement raison. Depuis de nombreuses années, le village de Sainte-Blandine faisait face à un manque régulier d’eau potable en période estivale. Par contre, à Val-Neigette, on a suffisamment d’eau potable, mais pas de réservoir. Dans l’éventualité où les pompes tombent en panne à Val-Neigette, disons en raison d’un manque d’électricité, on manque d’eau. Dans le but d’assurer une sécurité accrue, on procède au bouclage de ces deux réseaux. Ça va faire en sorte que les populations de Val-Neigette et du secteur village auront accès à de l’eau en quantité suffisante. Nous pourrons donc, effectivement, aller de l’avant pour du développement résidentiel à Sainte-Blandine », affirme monsieur Parent.

Vu venir



D’ailleurs, selon monsieur Parent, la Ville a vu venir les choses et n’a pas attendu avant de mettre de l’avant certaines initiatives.

« Compte tenu du fait que nous savions que ces travaux approchaient, ça ne nous a pas empêchés de répondre à la proposition du conseiller de Sainte-Blandine/Mont Lebel, Dave Dumas, pour amorcer la mise en valeur de quelques terrains dans le secteur village. Les travaux ont été faits et il y a maintenant la possibilité de construire de nouvelles résidences à Sainte-Blandine. On pourra continuer de le faire. »


Au Bic aussi

« En parallèle, on a justement discuté d’un projet de développement domiciliaire sur le territoire du district Le Bic, qui est toujours à l’étude par le conseil. Donc, oui, il est clair que tous les projets de construction ne doivent pas se limiter au centre-ville. Nous avons d’ailleurs annoncé il y a quelques mois passés la planification des cinq prochaines années, visant à déterminer à quel endroit les nouveaux projets de développement domiciliaire prendront place. Il y a eu des projets dans les dernières années, par exemple au Bic et à Pointe-au-Père, et il y en aura encore. On sait qu’il y a un manque important de logements à Rimouski autant dans le secteur locatif que résidentiel. Il est certain que nous continuerons d’appuyer ce genre de projets sur tout le territoire », ajoute monsieur Parent.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×