Actualités Dernière heure « Ça va prendre un effort de plus », le Dr Sylvain...

« Ça va prendre un effort de plus », le Dr Sylvain Leduc

La forte hausse de cas de variants du coronavirus dans la région depuis deux jours pousse le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, à solliciter une nouvelle fois la collaboration de la population pour le respect des mesures de distanciations.

« Nous avons reçu beaucoup de résultats positifs hier soir et pendant la nuit dernière. Ils ne seront pas comptabilisés dans le bilan d’aujourd’hui, mais dans celui de mercredi. Ce n’est pas terminé. Même si les gens sont tannés, ça va prendre un effort de plus. Nos enquêtes épidémiologiques nous font sentir un relâchement au niveau du respect de la distanciation et des rassemblements privés », mentionne le Dr Leduc, qui exclut pour le moment un passage en zone rouge, « mais il va falloir reprendre le contrôle rapidement », a-t-il précisé lors d’un point de presse ce mardi matin.



La différence entre le virus initial et le variant, selon le Dr Leduc, est la plus forte contagion. « Avant, on voyait des cas où un membre d’une famille était positif, sans le transmettre aux autres membres de la famille, ce qui n’est pas le cas avec le variant où tout le monde y passe. La presque totalité des cas présentement est des variants ».

Six hospitalisations


La santé publique rapporte six hospitalisations ce mardi matin. L’unité COVID de la région sera bientôt rouverte puisque présentement les gens doivent être hospitalisés dans les régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. « Le variant frappe très fort. Nous avons de jeunes adultes parmi les hospitalisés. La lumière au bout du tunnel, c’est la vaccination qui s’accélère avec un vaccin qui est efficace contre les variants. Plusieurs personnes ont des rendez-vous pour se faire vacciner en avril et en mai. Ce serait bête qu’elles attrapent la maladie avant. C’est pourquoi il faut que la population respecte les mesures. La plupart des gens veulent des assouplissements, mais à condition que la situation soit sous contrôle, ce qui n’est pas le cas présentement », indique Sylvain Leduc, qui croit que ça va prendre quelques semaines pour contrôler la propagation actuelle.

Pour le moment, il n’y aurait pas encore de cas de variant dans le secteur de Rimouski, mais cela risque de changer. « Beaucoup de gens voyagent d’une MRC à l’autre pour de bonnes et de moins bonnes raisons », souligne le Dr Leduc.



Actuellement, 9% de la population du Bas-Saint-Laurent est vaccinée.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×