Nouvelle de 19 h Le Parc de l'aventure Basques en Amérique est à vendre pour un...

Le Parc de l’aventure Basques en Amérique est à vendre pour un minimum de 140 000 $

Le conseil municipal de Trois-Pistoles procède à la mise en vente du site du Parc de l’aventure Basques en Amérique.

Le maire, Jean-Pierre Rioux, indique que les intéressés devront fournir en détail le projet qu’ils veulent développer, déposer avec leur soumission un dépôt de 5 000 $ et offrir au minimum une offre d’achat de 140 000 $.



Une longue histoire

Jean-Pierre Rioux raconte que la réussite du premier rassemblement des Riou(x) d’Amérique à Trois-Pistoles en août 1987 avec 2 000 personnes inscrites incita l’association touristique régionale (ATR) et la Société historique et généalogique de Trois-Pistoles à vouloir développer un attrait majeur pour célébrer le 300e anniversaire de l’arrivé de Jean Riou le 16 juin 1697. « Pour cette fête un grand rassemblement des Riou(x) d’Amérique allait avoir lieu en 1997 à Trois-Pistoles pour souligner cet événement historique. Nous avions 10 ans devant nous pour développer quelque chose d’original pour fêter cet anniversaire. Un mandat a été donné à Michel Rioux, alors directeur des loisirs de la Ville afin de former un comité dont je faisais partie pour y développer un attrait qui serait unique au Bas-Saint-Laurent et qui nous identifierait », relate-t-il.


M. Rioux rappelle que le comité présidé par Denis Leclerc avait décidé de construire des modèles de maison typique à celles des régions de la France d’où provenaient les ancêtres des familles souches pistoloises.

Fouilles archéologiques sur l’île aux Basques



« Trois modèles furent choisis, soit une habitation de type Normand, Breton et Basque. Au début des années 1990 des fouilles archéologiques sur l’île aux Basques qui ont duré quatre ans et qui ont révélé des éléments historiques inconnus jusqu’alors. Le comité de développement de ce dossier et le ministère des Affaires culturelles ont alors décidé de mettre l’accent sur la thématique basque reliée à ce qui nous identifie le mieux avec son île en face », relate Jean-Pierre Rioux.

Ouverture le 22 juin 1996


La construction du Parc de l’aventure Basque en Amérique (PABA) a débuté à automne 1995 pour une ouverture officielle le 22 juin 1996. Le site était géré par un organisme à but non lucratif en la gestion qui en devenait propriétaire. « Le coût de construction était de 1,4 M$ subventionné par les gouvernements fédéral et provincial, mais il y a eu des dépassements de coûts de près de 400 000 $, sans aucune subvention », souligne M. Rioux.

Déficits récurrents

Pendant les 22 ans d’opération du site, le conseil de ville a dû éponger les déficits d’opération et payer la dette de 400 000 $ à la Caisse Héritage des Basques. À l’automne 2018, les créanciers ont enclenché les procédures de faillite. Le montant de la faillite s’élevait à 90 000 $.

« Les membres du Conseil de Ville ont pris la décision de régler cette faillite, car on voulait que cet établissement se fasse détruire par un éventuel acheteur et ainsi vendre les terrains pour d’autres orientations. Une fois propriétaire, la Ville a offert à différents groupes de faire revivre ce bâtiment en leur offrant une aide financière pour l’opérer. Nous avons approché l’Association Chasse & Pêche, gestionnaire du camping, La COOP de Kayak des Îles et aussi le centre de conditionnement physique, sans succès.

Le conseil de Ville décida donc de mettre en vente le PABA le 24 mars 2021 afin de réessayer à nouveau de le faire revivre. « Toutes les personnes ou organismes intéressés à vouloir acquérir ce bâtiment et son terrain peuvent le faire. Il y aura des visites des lieux sur rendez-vous les 8 et 13 avril et les gens ont jusqu’au 3 mai à 14 h pour déposer leur offre », précise M. Rioux.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×