Nouvelle de 17 h Cri du cœur : « à travers toutes nos églises, il faut...

Cri du cœur : « à travers toutes nos églises, il faut choisir la cathédrale »

Une lectrice de Rimouski, Élaine Gagnon, souhaite profiter du début de la Semaine sainte pour lancer un cri du cœur afin qu’une forte mobilisation s’installe pour sauver la cathédrale de Rimouski.

Rappelons que la cathédrale est fermée depuis novembre 2014, parce que les autorités religieuses de l’époque croyaient que son mauvais état pouvait représenter un risque pour la population. Un morceau de plâtre tombé du plafond est à l’origine de ces inquiétudes. Aujourd’hui, la Fabrique Saint-Germain en est toujours propriétaire, mais le Diocèse a fondé une nouvelle paroisse qui regroupe les autres fabriques et l’isole dans ses positions.



Conflit

Le conflit entre l’Archevêché et les marguilliers de la Fabrique Saint-Germain en est rendu au stade des procédures judiciaires. L’Archevêché tente de faire démettre les marguilliers de leurs fonctions. Ces derniers tentent de démontrer qu’ils sont aptes à assurer l’entretien et le fonctionnement de la cathédrale. Un collectif de citoyens (La cathédrale de Rimouski faut que ça bouge) tente aussi de faire rouvrir l’église. On parle de la possibilité d’y tenir une messe de Pâques.


Voici donc le message de madame Gagnon à ses concitoyens :

« Gens de Rimouski,



gens du Bas-St-Laurent,

gens du diocèse :


« En cette période pascale, en cette entrée dans la semaine sainte, le moment est tout indiqué pour nous rappeler que nous avons la chance d’avoir sur  notre territoire une cathédrale (l’église principale d’un diocèse). »

« Notre cathédrale, de style néo-gothique, est une église de grandes dimensions, avec ses arches, ses colonnes, ses grandes arcades, ses vitraux qui ont pour but de  faire entrer le plus de lumière possible, pour ne nommer que quelques-uns des  critères essentiels à une cathédrale de style gothique.  Un chef-d’œuvre architectural inestimable. Même après bientôt sept ans de fermeture, cette structure n’a pas bougé, tel que l’indique un carnet de santé réalisé en août 2020 par l’ingénieur Marcel Leblanc, expert en structures d’édifices patrimoniaux. »

« La cathédrale de Rimouski peut devenir un des attraits touristiques les plus prisés de notre ville.  Elle a toute une histoire à raconter.  Elle occupe la plus grande part de notre patrimoine en plus d’être la carte postale de notre ville. Bref, elle est notre fierté. »

Choisir

« Nous savons tous que, malheureusement, des églises disparaîtront dans un avenir pas très lointain. Or, il faut choisir la cathédrale qui en plus d’être un endroit de culte incomparable a une très grande valeur historique, patrimoniale et touristique. Ces

caractéristiques pourront en assurer la pérennité. »

« Et que dire de notre orgue Casavant qui est convoité par toutes les églises et paroisses d’ici et d’ailleurs? Protégeons-le, ne le laissons pas partir. Évitons cette erreur monumentale. »

« Ne serait-il pas temps d’unir nos voix pour conserver ce joyau en plein cœur de notre centre-ville? Je pense, en tout premier lieu au clergé, à la Fabrique, aux élus municipaux, à nos députés et à toute la population du diocèse. Plus jamais nous ne verrons l’érection d’un édifice de cette envergure dans notre ville. »

« Ne nous laissons pas déposséder de cet héritage légué par nos ancêtres. Manifestons-nous! L’union fait la force. Le plus petit geste aura une importance capitale. »

Merci!

Elaine Gagnon

Rimouski


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×