Actualités Économie Palier rouge : la Chambre de commerce exige des explications

Palier rouge : la Chambre de commerce exige des explications

On demande le retour du système par sous-régions

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) se questionne sur les décisions du gouvernement du Québec qui affectent une panoplie d’entreprises, alors que le Bas-Saint-Laurent passera au palier d’alerte rouge ce soir, en ce qui a trait à la lutte à la COVID-19.

« La MRC de Rimouski-Neigette a un excellent contrôle sur le nombre de cas sur son territoire depuis plusieurs semaines. La CCIRN est d’avis que la Santé publique a un rôle à jouer pour protéger la population, mais rappelle cependant que de nombreux entrepreneurs sont dans l’incompréhension sur la corrélation entre l’impact sur leur entreprise et le nombre de cas dans la région », précise la Chambre, dans un communiqué.



La CCIRN soutient qu’elle aimerait, par souci de transparence, que la Santé publique rende accessible les données démontrant clairement que les entreprises qui devront de nouveau adapter grandement leur modèle d’affaires, comme les restaurants, sont des endroits où le risque de transmission est plus élevé que dans la vie sociétale en général. « Nos entreprises d’ici n’ont pas à payer pour une vaccination qui est retardée de manière incohérente et illogique dans notre région. »

Région divisée


La CCIRN souligne que le gouvernement québécois a déjà utilisé une méthode de séparation par sous-région lorsque la situation était plus problématique dans la MRC de Rimouski-Neigette pour ne pas affecter ses voisins.

« Une telle approche devrait faire partie d’une analyse sérieuse puisque de nombreuses répercussions négatives surviendront avec les nouvelles annonces d’hier, notamment sur la viabilité de certaines entreprises. La CCIRN souligne aussi que la rapidité à laquelle les entreprises devront se conformer aux nouvelles mesures entraînera des impacts négatifs sur bien des aspects, notamment sur des inventaires de denrées alimentaires invendues par les restaurants et des employés qui vivront une situation de stress du jour au lendemain en raison de la perte de leur emploi. »



Aide financière

Finalement la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette espère que l’aide annoncée aux entreprises touchées par ces nouvelles mesures telles que soulignées par le premier ministre François Legault sera sous une forme directe et rapide, tout en tenant compte de la perte alimentaire des restaurateurs et d’une perte de revenus soudaine des entreprises.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×