COVID-19 Un Bas-Laurentien sur cinq est vacciné

Un Bas-Laurentien sur cinq est vacciné

La situation se redresse dans la région

En termes de sport, on peut affirmer que le Bas-Saint-Laurent remonte au classement de la vaccination au Québec. 

Selon les données rendues publiques vendredi midi, notre région avait atteint un taux de 19,26 %, lequel aura dépassé les 20 % dans les prochaines heures avec les quelque 3 300 doses injectées au cours de la journée.



Lentement, le Bas-Saint-Laurent améliore ses chiffres. Il y a une dizaine de jours seulement, il était à l’avant-dernier rang des régions les plus vaccinées. Si on exclut les plus éloignées et moins populeuses (Terres-Cries-de-la-Baie-James / Nord-du-Québec / Nunavik), le Bas-Saint-Laurent est maintenant en milieu de peloton avec une 7e place sur 15 régions.

La Côte-Nord (39,94 %), la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (33,59 %), Montréal (25,11 %), Laval (20,08 %), le Saguenay-Lac-Saint-Jean (19,78 %) et Mauricie-Centre-du-Québec (19,61 %) devancent le BSL (19,26 %). Derrière, on retrouve La Capitale nationale (18,58 %), Lanaudière (18,44 %), Chaudière-Appalaches (17,74 %), Abitibi-Témiscamingue (17,67 %), l’Outaouais (17,51 %), la Montérégie (17,41 %), l’Estrie (17,30 %) et les Laurentides (16,83 %). 


Les quelques milliers de doses transférées de Montréal vers certaines régions dans la dernière semaine ont permis au Bas-Saint-Laurent de se rapprocher de la moyenne québécoise qui était de 20,46 % en date d’hier soir. 

Fin de semaine



La vaccination massive pour les 60 ans et plus se poursuit dans la région. Vendredi après-midi, il était possible de réserver une plage horaire en mai (cliqsante.ca) un peu partout sur le territoire, notamment à Rimouski et Mont-Joli. 

Pour l’AstraZeneca, les cliniques sans rendez-vous de Rimouski et Rivière-du-Loup accueilleront les personnes de plus de 55 ans en fin de semaine. Au total, ce sont 4 500 personnes qui pourront bénéficier de ces cliniques sans rendez-vous de vendredi à dimanche. Lundi et mardi, les plages de réservation sont complètes pour ce même vaccin. Il est tout de même conseillé de vérifier le site régulièrement car il peut s’en ajouter à la suite d’annulations.  


Aussi, la vaccination dans les pharmacies devrait débuter la semaine prochaine dans la région. En même temps, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) a besoin de personnel supplémentaire, autant clinique qu’administratif, pour vacciner la plus grande proportion possible de la population régionale. Plus de 30 000 quarts de travail seront nécessaires afin de répondre aux besoins.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×