Actualités Santé Initiative unique pour donner une pause aux parents de personnes handicapées

Initiative unique pour donner une pause aux parents de personnes handicapées

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent et la Ressource d’aide aux personnes handicapées s’associent dans la mise en place d’une initiative unique au Québec afin d’accorder une pause aux parents ou aux proches aidants de personnes handicapées de la région.

Le projet de répit La Ressource est inspiré du programme des Baluchons d’Alzheimer Québec qui existe depuis plusieurs années. « Nous offrirons la présence de préposés à domicile, durant quelques jours, afin de prendre soin de leurs proches handicapés, et ce 24 heures sur 24 », explique la directrice générale de la Ressource, Thérèse Sirois, qui travaille à développer ce service depuis 2013.



Confiant que le projet-pilote devienne permanent

Si Répit La Ressource prend d’abord la forme d’un projet-pilote d’un an grâce à un investissement de 76 000 $ du gouvernement du Québec, les responsables sont confiants que ça devienne un service permanent.


Le programme s’adresse aux proches aidants de personnes avec des déficits intellectuels ou physiques ou avec des troubles du spectre de l’autisme. Pour la première année du projet, une centaine de journées de répit seront offertes à des familles du Bas-Saint-Laurent. « Une centaine de familles sont admissibles au service. Je suis confiante que ça devienne un service permanent, car cela répond à de grands besoins », précise Mme Sirois.

La directrice de la Ressource, Thérèse Sirois. (Photo capture d’écran)

La lumière au bout du tunnel



Pour Judith Fillion, dont la fille de 28 ans est quadriplégique en raison de la paralysie cérébrale, cette nouvelle est enfin la lumière au bout du tunnel. « Juste de penser que je vais pouvoir dormir une nuit complète, c’est un énorme soulagement. Ça fait 13 ans que je suis sur une liste d’attente pour obtenir de l’aide pour ma fille. Je ne veux pas devoir la placer, mais j’ai besoin de répit à l’occasion. Elle demande des soins 24 heures sur 24. C’est un super de beau programme », commente-t-elle.  

Répit La Ressource bénéficie d’un financement de 76 000$ du ministère de la Santé et des Services sociaux qui s’inscrit en lien direct avec la nouvelle Politique nationale pour les personnes proches aidantes.


Le CISSS du Bas-Saint-Laurent contribue pour sa part à la formation des préposés et participe à la sélection de la clientèle. « Beaucoup de familles en ont besoin. Nous proposons une nouvelle façon de leur accorder un peu de répit. Il y a plusieurs possibilités d’aide offerte », mentionne Caroline Gadoury, du CISSS.

La Ressource d’aide aux personnes handicapées concrétise ce projet grâce à la collaboration de Baluchon Alzheimer qui possède plus de 20 ans d’expertise en la matière et assurera la prestation des services. « Nous avons un baluchonneur au Bas-Saint-Laurent et nous envisageons l’embauche de deux autres ressources pour réaliser ce projet. Nous allons devoir aménager des horaires », souligne la directrice de Baluchon Alzheimer, Sophie Morin.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×