Actualités Dernière heure Rimouski-Neigette retourne au palier rouge «normal»

Rimouski-Neigette retourne au palier rouge «normal»

La MRC de Rimouski-Neigette passera au palier d’alerte rouge « normal » dès lundi, quant à la propagation du coronavirus, c’est-à-dire qu’elle n’est plus soumise aux mesures sanitaires relatives à un statut d’urgence extrême.

Le journal le soir a appris que le bureau du premier ministre François Legault, confirmait une décision en ce sens, en fin d’avant-midi, alors que monsieur Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, doivent tenir un point de presse à 13 h, lors duquel cette orientation sera confirmée.



Tout au cours de la dernière semaine, le maire de Rimouski, Marc Parent, le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre, et des organismes socio-économiques comme la Société de promotion économique (SOPER) ont accentué les pressions pour convaincre Québec d’accorder à Rimouski-Neigette le même statut que les MRC de La Matanie, de la Matapédia et de la Vallée de la Matapédia, soit le palier d’alerte rouge.

Les intervenants concernés avancent que la situation épidémiologique de Rimouski-Neigette est complètement différente de celles des MRC de Rivière-du-Loup et du Kamouraska, où la propagation du coronavirus est beaucoup plus importante. On se préoccupe beaucoup de l’impact de la situation actuelle sur l’économie locale.


Quatre cas par jour

« Je me permets de vous rappeler qu’à la lumière de la situation sanitaire dans l’Est du Bas-Saint-Laurent et par le fait que la MRC de Rimouski-Neigette enregistre une moyenne de quatre cas par jours depuis les sept derniers jours, il est difficile de justifier que ma circonscription se retrouverait encore au palier maximal (rouge) : mesures spéciales d’urgence. En comparant les statistiques avec d’autres régions du Québec, Rimouski-Neigette, comme l’Est du Bas-Saint-Laurent, serait même qualifiable pour se situer au palier d’alerte orange », a écrit monsieur LeBel au ministre Dubé, hier.



Zone orange

« C’est à se demander si avec si peu de cas la partie Est du Bas-Saint-Laurent ne devrait pas être en zone orange, ce qui nous permettrait de retourner entre autres dans les restaurants. De toute façon, l’expérience nous a démontré que tous les clients arrivant dans des restaurants doivent montrer patte blanche et démontrer qu’ils habitent la région », a aussi mentionné monsieur Parent.


Matane-Matapédia

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé a réagi à la mise à jour des cas confirmés en ce sens, sur son compte Twitter: « Pour une deuxième journée consécutive, aucun nouveau cas dans ma circonscription (Matanie, Mitis et Matapédia). Félicitations à mes concitoyens mais restons vigilants ! J’invite aussi @cdube_sante à considérer que nous sommes toujours en zone voisine de la zone orange Gaspésie.»


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×