Nouvelle de 17 h Deux sites touristiques majeurs préparent leur lancement de saison

Deux sites touristiques majeurs préparent leur lancement de saison

Deux attractions majeures de la MRC Rimouski-Neigette sur le plan touristique, le Site historique maritime de la Pointe-au-Père (SHMP) et le Canyon des Portes de l’Enfer ouvriront leurs portes dans les prochains jours.

Le Canyon, situé à Saint-Narcisse, amorcera sa saison dès 9 h, ce samedi, alors que le musée de l’Empress of Ireland du SHMP doit ouvrir dans les jours suivants. Les deux organisations s’attendent à connaître une saison plus achalandée que l’an dernier, les ajustements concernant les mesures sanitaires relatives à la crise du coronavirus étant maintenant bien assimilés.



« Nous n’avons pas vraiment d’appréhensions quant à la crise sanitaire, parce que nous avons une saison dans ce contexte, à notre actif. Nous avons les mêmes consignes : distanciation, lavage des mains, couvre-visage et la capacité d’accueil au poste d’entrée est limité à deux visiteurs à la fois. On demande aux groupes et familles qui se présentent de déléguer une seule personne par véhicule pour entrer au poste d’accueil, pour l’achat des billets. Après, la visite peut se faire par bulles familiales », mentionne Monique Breton, directrice des activités touristiques du Canyon.

Nouveauté


« Nous avons une nouveauté pour les visiteurs, cette année, soit un jeu interactif qui s’appelle le Labyrinthe des secrets 2.0. L’application mobile peut être téléchargée avant de partir de la maison pour se rendre au Canyon ou de tout autre point d’accès Internet. Les utilisateurs y découvrent 40 pastilles de couleur et à l’aide de son téléphone, on peut prendre une captation de chaque pastille qui correspond chacune à un jeu. C’est un peu comme une chasse au trésor. Il n’y a pas de prix à la fin, mais il y a un classement où les joueurs peuvent évaluer leur performance par rapport aux autres. Ce sera disponible à compter de samedi », précise madame Breton.

Les principaux autres attraits du Canyon des Portes de l’Enfer sont la passerelle la plus haute au Québec (63 mètres), la Descente aux Enfers (300 marches à descendre et remonter) et la Chute du Grand-Sault, le tout constituant des sentiers totalisant 20 km. Un plan de développement est en élaboration et apportera d’autres nouveautés dans les prochaines années.



Sous-marin ouvert

Au Site historique maritime de la Pointe-au-Père, le directeur général Serge Guay planifie sa dernière saison, lui qui prendra sa retraite en décembre.


« Est-ce que ça s’annonce mieux cette année? On se croise les doigts. Il y a deux semaines, on n’aurait pas dit ça. Là, on a plus d’espoirs pour que les conditions sanitaires entraînent moins de contraintes. L’année dernière, le sous-marin Onondaga a été fermé pendant toute la saison, là, on prend les moyens pour qu’il soit accessible aux visiteurs. Il y aura moins de visiteurs à bord en même temps, mais ce sera quand même une visite des plus agréables avec l’aide de différents moyens techniques. En principe, le Musée de l’Empress et le sous-marin seront ouverts en même temps à compter du 19 juin », commente monsieur Guay.

Le sous-marin Onondaga du Site historique maritime de la Pointe-au-Père. (Photo: courtoisie)

Musée

« Le Musée de l’Empress est habituellement ouvert neuf mois par année. Là, ça fait deux fois qu’on ferme depuis la fin de février, mais nous prévoyons le rouvrir la semaine prochaine avec le changement de statut du palier d’alerte de Rimouski-Neigette. Le sous-marin n’est ouvert que l’été. Pour l’Onondaga, nous avons développé une visite extérieure interactive. Nous sommes à procéder aux aménagements autour du sous-marin. À l’aide d’une tablette numérique que nous louerons aux visiteurs, ils pourront faire un parcours extérieur en en apprenant davantage sur le sous-marin, incluant toutes sortes de jeux. Cela procurera une vision totalement différente de celle de la visite intérieure. Ce projet devrait être prêt à partir du 1er juillet », poursuit Serge Guay.

Prêt

« On est prêt, même s’il y a de l’incertitude. On sera limité en termes de visiteurs, notamment à l’intérieur du musée et à l’intérieur du sous-marin, mais on va vivre avec ça. Nous serons 25 employés sur le site pour accueillir les visiteurs. Je prévois de meilleurs chiffres que l’an dernier. Nous avions accueilli 15 000 personnes, parce qu’on ne pouvait permettre que les visites en petits groupes dans le musée. On peut recevoir entre 40 000 ou 50 000 visiteurs par été, normalement. Nos prévisions pour cette année sont de 35 à 40 000 visiteurs pour l’ensemble du site », conclut monsieur Guay.

Suite du dossier tourisme

Un second texte sera publié à 18 h pour compléter le dossier spécial tourisme que nous avons préparé à l’intention de nos lecteurs, aujourd’hui. Il y sera question du tourisme et des activités au centre-ville et des attentes en général en vue de la saison 2021 qui débute dans les prochains jours.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×