Actualités Politique Québec solidaire présente un livre orange sur la langue française

Québec solidaire présente un livre orange sur la langue française

Afin de relever les défis liés à l’épanouissement de la langue française au Québec, la députée de Mercier et responsable pour Québec solidaire en matière de langue française, Ruba Ghazal, présente un livre orange sur la langue française, qui comporte 21 propositions ambitieuses pour renforcer la place du français en milieu de travail et en éducation, mais aussi pour faciliter la francisation et l’inclusion des nouveaux arrivants à la société québécoise.

« La loi 101 est l’une des plus grandes lois de l’histoire du Québec et l’une des réalisations dont les Québécoises et les Québécois sont les plus fiers. Or, depuis son adoption, en 1977, le visage du Québec a changé, tout comme les défis qui se posent à nous en matière de protection de la langue. Ce que je propose aujourd’hui avec mon livre orange, c’est un ensemble de mesures pour adapter cette loi aux défis du 21e siècle tout en restant ancrés dans l’héritage du père de la loi 101, Camille Laurin, pour qui les valeurs d’inclusion et d’ouverture étaient la pierre angulaire de la Charte de la langue française », explique Mme Ghazal. 



Pour la députée solidaire, la vitalité du français au Québec passe avant tout par sa valorisation dans nos milieux de travail. Mme Ghazal propose notamment qu’il soit obligatoire pour les employeurs d’indiquer dans les offres d’emploi en quoi l’exigence de l’anglais est nécessaire pour le poste à combler, et que soit bonifiée la loi sur la formation de la main-d’œuvre afin d’y inclure des sommes dédiées à la francisation. 

« Faire du français la véritable langue commune sur le marché du travail, c’est la clé du succès pour nous assurer de sa vitalité et de sa pérennité au Québec. Ce n’est pas normal qu’en 2021, des Québécois soient privés de l’accès à un emploi pour lequel ils sont qualifiés simplement parce qu’ils ne parlent pas anglais. Les entreprises ont une grande responsabilité dans ce dossier, mais l’État québécois doit aussi faire son bout de chemin en élargissant la portée de la Charte à tous les milieux de travail au Québec », fait valoir la députée de Mercier.


S’inspirer du passé pour bâtir l’avenir

Avec son livre orange, la députée solidaire souhaite revenir aux fondamentaux en s’appuyant sur les grands principes énoncés par Camille Laurin dans son Livre blanc de 1977, qui a donné naissance à la loi 101 : la valorisation de la langue française comme milieu de vie, l’inclusion, l’ouverture à l’autre et la justice sociale. Ces principes doivent être des piliers de la réforme de la loi 101 que déposera prochainement le ministre Jolin-Barrette.



« C’est important de regarder vers l’avenir, mais aussi de se tourner vers le passé pour mieux comprendre l’héritage qu’on tient entre nos mains. Le livre blanc de Camille Laurin n’a pas seulement donné naissance à la loi 101, il a aussi façonné notre approche en matière d’inclusion de la diversité culturelle. Ces principes doivent demeurer la clé de voûte de la loi 101, quoi qu’en pense le gouvernement nationaliste frileux de la CAQ. Cette approche visionnaire de Camille Laurin a fait notre fierté dans le passé, elle fera aussi notre fierté dans le Québec de demain », conclut Ruba Ghazal.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×