Nouvelle de 17 h Serge Guay mérite un prix national et donne au suivant!

Serge Guay mérite un prix national et donne au suivant!

Une belle tape dans le dos à l’aube de la saison touristique

Le directeur général du Site historique maritime de la Pointe-au-Père, Serge Guay est le lauréat 2021 du prix Barbara-A. Tyler pour le leadership muséal de l’Association des Musées canadiens.

Le journal le soir a recueilli les commentaires de monsieur Guay en début d’après-midi.



« Bien sûr, je suis très fier, mais ce qui me plaît particulièrement avec ce prix, c’est qu’on nous encourage à donner au suivant en nous permettant de remettre la bourse de 1 000 $ pour de la formation à un ou une autre intervenant.e muséal.e. J’ai choisi de la remettre à Sabrina Gendron, de la Société rimouskoise du patrimoine. C’est une façon de poursuivre l’encouragement à la culture dans notre communauté. Je trouve ça intéressant, car il y a une retombée concrète », exprime-t-il.

Monsieur Guay prendra sa retraite à l’issue de la présente année, après 32 ans à ce poste. Le journal lui a demandé si le fait d’avoir obtenu ce prix donnerait une couleur particulière à sa dernière saison avant la retraite.


Petit velours

« Ça ne change rien. C’est un petit velours, mais je pense que c’est davantage un encouragement pour d’autres, comme Sabrina, de continuer à faire rayonner notre culture. C’est une façon de dire que c’est important. Je pense aussi à l’équipe du SHMP. Avec tout ce qu’on a réalisé à Pointe-au-Père, je veux rendre hommage à des gens comme Anne-Marie Bourrassa qui est là depuis plus de 35 ans et à Yves Tremblay qui est là depuis plus que 20 ans. C’est un travail d’équipe et tout le monde met la main à la pâte. Ça prend un leader, mais ça prend de bons officiers et de bons matelots », constate Serge Guay.



Toujours créatif

« Serge Guay, comme beaucoup d’autres, est arrivé dans les musées d’un établissement d’enseignement. Grâce à ses études et à sa formation en géographie physique, en géologie et en éducation, monsieur Guay comprend implicitement la valeur de l’expérience physique dans l’apprentissage. Toujours créatif, il a commencé à travailler dans les musées en tant que responsable de l’interprétation pour devenir, huit mois plus tard, le directeur du Musée de la mer en 1989 », estime Benoît Légaré, président du comité des prix et de l’adhésion de l’Association des Musées canadiens (AMC)


Réalisations remarquables

« Monsieur Guay est l’instigateur d’un bon nombre de réalisations remarquables, notamment la revue Science activités, la production d’un documentaire sur les espèces menacées, la construction du Musée Empress of Ireland et notamment l’arrivée du sous-marin Onondaga en 2009, le premier sous-marin accessible au public au Canada. Cependant, sa créativité est ce qui est particulièrement remarquable, ainsi que sa volonté d’essayer de nouvelles choses et d’inclure l’auditoire comme un partenaire actif », poursuit monsieur Légaré.

« Par ses actions, il a démontré l’importance de l’histoire maritime et de la capacité de sa région, le Bas‑Saint‑Laurent, de contribuer au paysage culturel national. À l’approche de sa retraite, c’est au profit de la muséologie canadienne qu’il reçoit le prix de cette année et qu’il choisit une protégée qui poursuivra son héritage énergique de créativité et de croissance dans la région du Bas‑Saint‑Laurent », commente enfin monsieur Légaré.

Soutenir la relève

Créé à la demande de la regrettée Barbara-A. Tyler, ce prix est remis aux personnes qui ont fait preuve de leadership en rehaussant la contribution de leur musée à la société canadienne. Tel que nous le précisions ci-dessus, Serge Guay reçoit un montant de 1 000 $ à remettre à un ou à une protégé.e de son choix pour sa formation et son perfectionnement en leadership, afin de soutenir la relève. Monsieur Guay a choisi Sabrina Gendron.

 « Depuis 2018, Sabrina est directrice générale de la Société rimouskoise du patrimoine, gestionnaire du Site historique de la maison Lamontagne et des Circuits Rimouski. Elle est diplômée au baccalauréat intégré en sciences historiques et études patrimoniales de l’Université Laval avec une concentration en muséologie et détient un certificat en administration de l’Université du Québec à Rimouski. Passionnée de culture, elle a d’ailleurs travaillé au Musée régional de Rimouski et au Site historique maritime de la Pointe-au-Père », note monsieur Guay.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×