Actualités Économie Place aux Jeunes Rimouski-Neigette embauche une nouvelle ressource

Place aux Jeunes Rimouski-Neigette embauche une nouvelle ressource

Un montant de 510 000 $ est investi au total pour le Bas-Saint-Laurent

Le programme Place aux jeunes en région a bonifié le financement de Place aux jeunes Rimouski-Neigette avec l’investissement d’une somme de 75 000 $, ce qui permet l’embauche d’une nouvelle ressource.

Cette somme permettra de déployer le projet en ce qui a trait à sa mise en œuvre et de mieux répondre aux besoins et à la réalité territoriale, selon un communiqué de l’organisme.



En plus de la MRC Rimouski-Neigette, cinq autres territoires ont été retenus pour un tel projet-pilote qui s’échelonnera sur trois ans.

« C’est une excellente nouvelle pour la région d’autant plus que la MRC de Rivière-du-Loup a aussi été sélectionnée. C’est un apport de 150 000 $ qui est injecté du national vers la région du Bas-Saint-Laurent. Avec les six projets pilotes réunis, c’est un montant de 510 000 $ qui est investi au total », réagit Place aux Jeunes Rimouski-Neigette.


Selon l’organisme, l’actualisation des services offerts par Place aux jeunes Rimouski-Neigette permettra de rejoindre plus de jeunes pour les inciter à s’installer en région et de mieux les desservir mais aussi de maximiser l’arrimage avec les besoins de main-d’œuvre au sein de la grappe d’entreprises qui ont des besoins de plus en plus considérables. Ce projet-pilote répondra également davantage aux besoins particuliers des territoires retenus. 

« Depuis plusieurs années, l’augmentation de l’intérêt pour s’établir dans la MRC Rimouski-Neigette a généré un excès de volume de candidat.e.s, et ce, jusqu’à devenir un enjeu considérable face à l’arrivée de la COVID-19 qui a frappé le Québec de plein fouet. L’actualité médiatique a permis d’observer une vague migratoire inusitée des grands centres vers les régions. Place aux jeunes en région a été un acteur central essentiel qui a su maintenir et adapter constamment ses services afin de soutenir un maximum de candidat.e.s », explique l’agent de migration Martin Poirier.



Agente adjointe

Avec cette somme injectée, un poste d’agente adjointe a pu être créé et PAJ Rimouski-Neigette confirme la nomination d’Émilie Soucy-Savard afin de relever ce nouveau défi. Son arrivée permettra de subvenir aux besoins grandissants d’accompagnement. Migrer en région est avant tout un projet de vie qui se prépare en amont et un bon accompagnement est garant d’une installation réussie. 


Place aux jeunes Rimouski-Neigette a terminé l’année financière avec plus de 210 personnes en suivi individuel, dont 60 migrations réussies et 18 parallèles (conjoint.e.s et enfants). Selon Statistiques Canada*, les dépenses annuelles d’un ménage s’élevaient à 68  980 $. Avec 60 jeunes professionnels établis, on parle d’un apport économique de plus de 4  millions de $ pour la MRC Rimouski-Neigette.

Maximiser l’attraction

« Je suis vraiment heureux pour notre milieu et les personnes que j’accompagne. Pour ma part, l’essentiel est de bien répondre aux besoins de mes candidat.e.s et en ce sens cet argent frais pour notre région va nous permettre de maximiser l’attraction mais aussi la rétention de ces professionnels qui sont notre moteur économique », commente aussi monsieur Poirier. 

Défis

« Étant moi-même de retour à Rimouski depuis peu, je réalise tous les bienfaits de choisir de vivre en région, mais je suis aussi consciente des défis qui peuvent accompagner une migration. C’est une chance pour tous les jeunes qui souhaitent s’installer sur notre territoire de pouvoir avoir le soutien de Place aux jeunes en région. Je suis ravie de me joindre à l’équipe et de contribuer à cette mission et au rayonnement de notre région », ajoute madame Soucy-Savard. 

Service primordial

« À titre de préfet et de maire, cela fait des années que je participe aux séjours exploratoires organisés par Martin et par la suite, j’ai la chance de recroiser ces jeunes qui viennent s’établir. Souvent, il ne suffit que d’un coup de pouce pour qu’un projet se transforme en réalité et Place aux jeunes est là pour ça. C’est un service primordial pour la vitalité de nos milieux », ajoute le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, Francis Saint-Pierre. 

25 000 jeunes de plus

« En plus des sommes annoncées aujourd’hui, le projet de loi C-295, que j’ai présenté aux Communes le 7 mai dernier, contribuera à coup sûr à soutenir concrètement les employeurs qui rencontrent des problèmes persistants de recrutement de main-d’oeuvre. En effet, le Québec a déjà mis en place un crédit d’impôt similaire à celui que je propose et dans la seule année 2016, il a permis d’attirer 25 000 jeunes en région. Nul doute que deux mesures similaires jumelées constitueront un argument de poids pour le Bas-Saint-Laurent », conclut Maxime Blanchette, député de la circonscription de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×