Actualités > Emploi > Place aux Jeunes établit un record
Emploi

Place aux Jeunes établit un record

Plus de 200 nouveaux résidents en 2021
Photo prise avant la pandémie. Un groupe de jeunes en route vers Rimouski pour un séjour exploratoire. (Photo: courtoisie)

Les 11 agent.e.s de Place aux jeunes au Bas-Saint-Laurent s’associent pour réitérer leur présence sur le territoire afin d’accompagner les entrepreneurs.eures et les nouveaux.elles arrivant.e.s dans la région.

Dans le contexte de pandémie et de rareté de main-d’œuvre qui perdurent et en parallèle de la 11e édition de la Semaine des régions, le travail concerté des agent.e.s du Bas-Saint-Laurent s’inscrit dans une volonté d’en faire plus pour notre clientèle.

Dans la dernière année, un record de 210 personnes accompagnées par le programme se sont établies au Bas-Saint-Laurent.

Défis relevés

« C’est 38 de plus qu’à pareille date l’an dernier. Ces résultats démontrent que les défis de la pandémie ont été relevés, afin de répondre à la demande soutenue. Notons par ailleurs l’ajout de trois employées au Bas-Saint-Laurent dans la dernière année, soit une agente supplémentaire dans les MRC de Rivière-du-Loup et Rimouski-Neigette, ainsi qu’une agente de coordination régionale, toutes les trois embauchées pour trois ans », précise Louis Lahaye Roy, agent de Place aux Jeunes Kamouraska.

« Place aux jeunes est présent plus que jamais pour outiller et accompagner les nouveaux.elles arrivant.e.s et les employeurs qui font du Bas-Saint-Laurent un milieu de vie unique où il fait bon vivre et travailler. Nous sommes convaincus que ces partenariats développés dans nos 8 MRC servent nos candidat.e.s qui chaque année, choisissent Place aux jeunes en région (PAJR) pour les aider dans leur projet de migration », ajoute monsieur Roy.

Premier lien

« Place aux jeunes, c’est la première ligne d’intégration dans un milieu. C’est ce qui crée le premier lien solide qui peut changer une vie. Moins de quatre ans après l’appel de Mélanie [l’agente de Place aux jeunes pour Les Basques], je suis devenu maire », affirme le maire de Trois-Pistoles, Philippe Guilbert.

À propos

Favorisant la migration, l’établissement et le maintien des jeunes diplômés.es âgés.ées de 18 à 35 ans en région, PAJR est la référence québécoise en matière de migration des jeunes. PAJR est un partenaire du Secrétariat à la jeunesse dans le cadre de la Stratégie d’action jeunesse 2016-2021 du gouvernement du Québec.

Facebook Twitter Reddit