Actualités Faits divers 2 kg de cocaïne : Billy Villeneuve plaide coupable

2 kg de cocaïne : Billy Villeneuve plaide coupable

Billy Villeneuve, ce Rimouskois de 49 ans qui s’est fait arrêter en possession de 2 kg de cocaïne le 9 mars 2020, a plaidé coupable mercredi au palais de justice de Rimouski à des accusations de possession et de trafic de stupéfiants et de bris d’engagement.  

Il n’y aura donc pas de procès. Les représentations sur sentence auront lieu le 13 août. La procureure de la Couronne, Me Isabelle Gavioli, indique que l’accusé a été arrêté dans le cadre du projet Probité de lutte au trafic de stupéfiants. « L’enquête démontre que l’accusé transportait des stupéfiants de la région de Montréal vers le Bas-Saint-Laurent. Il avait une résidence dans les Laurentides et une autre à Rimouski. Le 2 mars 2020, les policiers ont obtenu un mandat pour mettre une balaise de localisation sur son véhicule. Ils l’ont suivi dans les Laurentides et dans la région de Montréal. Le 5 mars, ils ont obtenu des mandats de perquisition pour le véhicule et la résidence de l’accusé. L’accusé a été intercepté seul au volant de son véhicule sur l’autoroute 20 à la hauteur de La Pocatière. Les policiers ont saisi 2 kg de cocaïne qui s’est avérée être pure à 72 %, près de 6 livres de cannabis et 42 680 $ en argent. Monsieur était sous un engagement pour un dossier de vol de véhicule à Saint-Jérôme », rapporte Me Gavioli.



Longue détention préventive

Ayant renoncé à sa remise en liberté, le 9 juin 2020, Villeneuve reste en prison pendant le processus judiciaire. Ilest détenu depuis son arrestation le 9 mars 2020. À noter que la détention préventive purgée avant l’imposition de la peine compte à 1,5 jour par journée purgée.


Les enquêteurs de la division des enquêtes sur les crimes majeurs, assistés de policiers membres du groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec ont procédé à son arrestation vers 1 h 45 dans la nuit du 9 mars.

Le véhicule de type camionnette de l’accusé a également été saisi en tant que bien infractionnel. « L’enquête policière tant à démontrer que le suspect allait sur une base régulière dans la région de Montréal pour se procurer de la drogue qu’il écoulait par la suite sur le marché de Rimouski et des environs », précisait le porte-parole de la SQ, Claude Doiron, au moment de l’arrestation.  



« Ce sont encore une fois des informations reçues du public qui ont permis de procéder à l’arrestation du suspect », ajoutait Claude Doiron.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×