guycaron
Actualités > Politique > Harold LeBel estime que l’aménagement d’Espaces bleus exigera de la transparence
Politique

Harold LeBel estime que l’aménagement d’Espaces bleus exigera de la transparence

Le député Harold LeBel. (Photo: courtoisie Bureau Harold LeBel)

Le député de Rimouski, Harold LeBel estime que la création des Espaces bleus annoncée jeudi par le premier ministre du Québec, François Legault, et la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, représente une bonne nouvelle, mais que cela exigera de la transparence.

Les Espaces bleus seront un réseau constitué de bâtiments patrimoniaux restaurés et de quelques nouveaux bâtiments qui auront pour vocation première de valoriser l’histoire du Québec, ses héroïnes et ses héros de tous les horizons et de toutes les époques. Ce réseau bénéficiera d’un montant de 259 M$.

Selon l’annonce du gouvernement : « Des sites et des immeubles à caractère patrimonial situés partout au Québec seront acquis, aménagés, restaurés et requalifiés dans cet objectif. Chaque Espace bleu sera unique et incarnera l’histoire des héros et des bâtisseurs de sa région respective. Ces pôles culturels et touristiques seront à la fois des lieux d’exposition et de diffusion. Ils seront dotés d’un café offrant des produits québécois locaux et d’une salle multifonctionnelle pour la diffusion et la médiation culturelles. »

Des questions sur les critères

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec, Harold LeBel se réjouit d’une telle initiative, mais se questionne sur les critères utilisés pour identifier les sites et immeubles et sur la méthode utilisée afin de conclure à la décision finale. « Est-ce que l’on parle que d’un Espace bleu par région ? Si oui, le Bas-Saint-Laurent est grand et les besoins sont aussi grands. Il faudra des précisions le plus rapidement possible parce que ça va se bousculer aux portillons. Si la démarche n’est pas transparente ou trop politique, ça ne passera pas », avertit le député.

Le député LeBel souligne la citation de la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, qui a affirmé « Qu’en créant le réseau des Espaces bleus, notre gouvernement fait preuve d’un leadership jamais vu en matière de valorisation de notre patrimoine bâti, de notre histoire et de notre culture. Ce projet nous permettra de donner une nouvelle vie à des bâtiments emblématiques tout en permettant aux visiteurs d’y découvrir de façon originale celles et ceux qui ont fait la fierté de chacune des régions du Québec. Chaque Espace bleu aura pour mission de mettre en lumière l’histoire unique de sa région et de la rendre plus accessible. Les Espaces bleus contribueront ainsi à la beauté du Québec et à la valorisation de notre culture qui a toutes les raisons de nous rendre fiers. »

« Je suis très heureux d’entendre ça, maintenant assurons-nous que la démarche soit teintée d’autant de fierté en y assurant une participation citoyenne et une transparence mobilisatrice. Nous avons ici à Rimouski de beaux projets à lui proposer », conclut le député.

Facebook Twitter Reddit