Nouvelle de 17 h Une concertation régionale pour le projet d’Espaces bleus

Une concertation régionale pour le projet d’Espaces bleus

Une concertation régionale se dessine pour le projet d’Espaces bleus annoncé il y a quelques semaines par le gouvernement du Québec pour la restauration et la conservation des bâtiments patrimoniaux.

« Le 10 juin dernier, nous avons reçu avec étonnement l’annonce de la création du réseau des Espaces bleus. Nous sommes premièrement heureux que des investissements soient prévus pour la restauration de bâtiments patrimoniaux. Au Bas-Saint-Laurent comme dans chaque région, nos histoires, nos patrimoines et le devenir des lieux qui en témoignent sont fragiles et doivent être valorisés dans une perspective de développement durable de nos territoires », écrit une coalition de huit organismes culturels du Bas-Saint-Laurent dans une lettre adressée à la ministre de la Culture et des Communications dont le Journal Le Soir a obtenu copie.



Préoccupations et questionnements

Cette nouvelle a également soulevé des préoccupations et des questionnements tant chez les élus que dans le milieu culturel bas-laurentien. « Une des forces et des grandes fiertés de notre région est notre historique de concertation hors du commun. Malheureusement, nous avons jusqu’ici été témoins de la nouvelle et de l’avancement de la démarche sans avoir été interpellés dans la réflexion. Alors que ce grand projet semble se mettre en forme, nous ne sommes pas autour de la table avec vous », déplorent la présidente et la directrice du Conseil de la culture du Bas=-Saint-Laurent, Ginette Lepage et Dominique Lapointe.


« Nous avons pourtant bien entendu et compris l’intention de collaborer avec les institutions muséales de la région, les expertises et l’écosystème en place. Comme vous le savez, nous oeuvrons au quotidien au service de la consolidation et du développement culturel et artistique du Bas-Saint-Laurent inscrit dans un développement régional global. Le réseau des institutions muséales de notre région joue un rôle clé dans l’écosystème culturel bas-laurentien et comme maillon d’une même chaîne, nous considérons que la pertinence et l’expertise qui caractérisent nos musées sont incontournables. La complémentarité et la pérennité des acteurs qui composent notre milieu culturel motivent notre mobilisation », poursuivent les cosignataires de la missive : Mélanie Girard, directrice générale du Musée du Bas-Saint-Laurent, Daisy Boustany, directrice générale du Musée régional de Rimouski, Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis, Étienne Frenette, directeur de La Société d’Histoire et d’Archéologie du Témiscouata, Ève Simard, codirectrice du Centre d’art de Kamouraska, Frédéric Lagacé, directeur du Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ) et Édith Ouellet, directrice du Site Patrimonial de pêche Matamajaw et de la Maison du Docteur-Joseph-Frenette à Causapscal.

Invitation à une rencontre



Les signataires de cette lettre souhaitent étendre cette tradition de concertation avec le gouvernement. « Nous vous invitons à une rencontre avec Culture Bas-Saint-Laurent, le Réseau muséal du BSL, le Réseau des Organisateurs de Spectacles de l’Est du Québec et la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent pour clarifier ensemble la planification et l’implantation du projet Espaces Bleus », ajoutent-ils.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×