Actualités Économie Avantage Saint-Laurent reçoit l'appui de TMQ

Avantage Saint-Laurent reçoit l’appui de TMQ

La nouvelle vision maritime du gouvernement du Québec, Avantage Saint-Laurent, qui a été annoncée cette semaine et qui propose des investissements de 926,9 M$ sur quatre ans de la part du gouvernement du Québec et de ses partenaires, reçoit l’appui de Technopole maritime du Québec.

Avantage Saint-Laurent repose sur trois principes : « doter le Saint-Laurent d’infrastructures portuaires modernes et compétitives, assurer sur le Saint-Laurent une navigation efficace et respectueuse des écosystèmes et offrir aux communautés maritimes des possibilités de développement prometteuses et durables » explique la directrice générale de Technopole maritime du Québec, (TMQ) Noémie Giguère.



Son organisme salue la volonté du gouvernement du Québec de poursuivre son appui à l’industrie en favorisant une économie maritime « moderne, durable et intelligente » et dit appuyer tout particulièrement celles qui stimulent l’économie.

« Nous savons l’industrie québécoise forte de ses nombreuses synergies et de ses actions innovantes. Pour cette raison, Avantage Saint-Laurent doit appuyer les acteurs du milieu, mais doit également s’appuyer sur ces acteurs, sur leurs expériences et sur leurs expertises, afin de démultiplier les retombées, tant par les projets mis en place via la vision maritime que par ceux qui seront déployés en périphérie. Tout comme le fleuve supporte et propulse les activités des entrepreneurs et des communautés du Québec depuis toujours, Avantage Saint-Laurent est une impulsion, une invitation à penser plus grand. C’est maintenant aux acteurs du milieu, que Technopole maritime du Québec soutient depuis plus de 20 ans, d’en faire un mouvement », poursuit Noémie Giguère.


À propos de Technopole maritime du Québec
Technopole maritime du Québec (TMQ) est un organisme à but non lucratif qui rassemble et
mobilise les intervenants des secteurs maritimes innovants du Québec autour d’objectifs
communs, afin de « créer un environnement propice au développement des entreprises et des
organismes, d’accroître les interactions industrie-recherche et d’assurer leur rayonnement sur
les scènes nationale et internationale. »



Véronique Bossé est originaire de Rimouski. Elle vient de compléter la seconde de trois années d’études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et effectue un stage au journal le soir dans le cadre de sa formation qu’elle complètera au cours de la prochaine année académique. Parmi ses implications sociales, elle est tutrice au Centre d’aide en français L’Auxiliaire du Cégep de Rimouski, cofondatrice, auteure et journaliste du blogue Oiseaux de nuits. Elle a complété son diplôme d’études collégiales en Arts, lettres et communications au Cégep de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×