Actualités Économie L’économie bleue au cœur de la relance économique

L’économie bleue au cœur de la relance économique

Avantage Saint-Laurent, la nouvelle vision maritime du Québec souhaite faire du fleuve Saint-Laurent « un corridor économique performant et respectueux des écosystèmes et des communautés riveraines. »

La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, en présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a procédé cette semaine au dévoilement de cette stratégie. Une enveloppe globale de 926,9 M$ permettra la mise en œuvre de cette nouvelle vision maritime d’ici 2024-2025.



Une vision en trois axes

Les trois orientations qui guideront les actions d’Avantage Saint-Laurent ont également été dévoilées :


• doter le Saint-Laurent d’infrastructures « portuaires modernes et compétitives » (300 M$)

• assurer, sur le fleuve, une navigation « efficace et respectueuse des écosystèmes » (232,6 M$)



• offrir aux communautés maritimes « des possibilités de développement prometteuses et durables » (394,3 M$)

À ce propos, le premier ministre du Québec, François Legault a déclaré : « Le fleuve Saint-Laurent est un fort symbole de notre identité. Cette voie maritime, qui constitue un patrimoine collectif à préserver, va devenir une source de richesse pour l’ensemble des Québécoises et des Québécois. C’est l’ambition de notre gouvernement, que nous concrétisons aujourd’hui par le lancement de la stratégie maritime Avantage Saint-Laurent. Cette vision, qui appelle à la participation des communautés côtières et des acteurs du milieu maritime de partout au Québec, fera de l’économie bleue un pilier de la relance économique. »


Véronique Bossé est originaire de Rimouski. Elle vient de compléter la seconde de trois années d’études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et effectue un stage au journal le soir dans le cadre de sa formation qu’elle complètera au cours de la prochaine année académique. Parmi ses implications sociales, elle est tutrice au Centre d’aide en français L’Auxiliaire du Cégep de Rimouski, cofondatrice, auteure et journaliste du blogue Oiseaux de nuits. Elle a complété son diplôme d’études collégiales en Arts, lettres et communications au Cégep de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×