Nouvelle de 17 h Dek hockey : le papa organisateur entend démontrer qu’il a l’appui de...

Dek hockey : le papa organisateur entend démontrer qu’il a l’appui de ses voisins

Le père de famille qui a organisé une ligue estivale de dek hockey pour les 6 à 9 ans dont les parties sont disputées dans sa cour, dans le district Nazareth, entend démontrer à la Ville de Rimouski que ses voisins sont entièrement d’accord à ce qu’il poursuive ses activités.

Techniquement, la Ville de Rimouski a imposé une fin de non-recevoir à Sébastien Gagnon, lui enjoignant de cesser ses activités qui ne correspondent pas au zonage de la rue D’Iberville.



Cependant, le maire de Rimouski, Marc Parent, qui a cependant confirmé qu’il y a eu plainte, veut se montrer conciliant et a mandaté l’administration municipale pour qu’on trouve une solution, les intentions de monsieur Gagnon étant visiblement très bonnes, puisqu’il veut proposer des activités divertissantes et enrichissantes à une clientèle délaissée et défavorisée.

« Le dossier n’a pas vraiment avancé depuis une semaine, mais je n’ai pas attendu pour demander à tous les gens de ma rue et dans la rue Dollard qui seraient susceptibles d’être dérangés par nos activités de signer une entente de bon voisinage. La majorité des gens ont entendu parler de notre initiative par l’entremise des médias (ils n’ont donc pas entendu de bruit ou d’autres inconvénients). J’ai obtenu 21 signatures et je me suis rendu directement chez des gens que je pensais qu’on serait susceptible de déranger », commente monsieur Gagnon.


Discussions avec la Ville

Tel que promis par le maire Parent, monsieur Gagnon a pu amorcer des discussions avec la Ville pour tenter de trouver une solution.



« J’ai employés du Service des loisirs la semaine dernière. Les deux options qu’on m’a proposées ne fonctionnent pas. Pour le long terme, c’est facile de s’organiser pour l’été prochain, mais pour compléter la saison, pour le court terme, c’est plus compliqué. La première option est de jouer sur une patinoire asphaltée, mais nos équipements ne sont pas faits pour ça. L’autre option, c’est d’enfermer les enfants dans un gymnase, tandis que notre initiative vise à les faire sortir pour qu’ils profitent de l’été, entre autres », confie Sébastien Gagnon.

Sébastien et Léo partagent la passion du hockey. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Celui-ci propose plutôt à la Ville de se doter d’une surface de jeu comme la sienne. « Idéalement dans le coin de Nazareth et pour que tous les enfants aient accès à une aire de jeu adéquate. Les gens du Service des loisirs m’ont dit que ça ne s’est jamais vu, mais qu’ils allaient faire la proposition au conseil municipal pour qu’il en discute le 15 juillet. Je m’attends à ce qu’il y ait des développements lors de la prochaine assemblée du conseil municipal. »


Il ajoute qu’il poursuit ses activités comme prévu avec la ligue des P’tits veruss.

Pas un son!

Par ailleurs, un voisin immédiat, Donald Lavoie, tient à témoigner qu’il souhaite davantage encourager monsieur Gagnon que de se plaindre de ses activités.

« Je n’ai jamais entendu quoi que ce soit. J’ai su qu’il y avait quelque chose là parce que j’ai vu de l’éclairage. J’ai même cherché parce que je trouvais ça intéressant. Je n’ai jamais entendu un son! Je suis plutôt d’accord pour encourager monsieur Gagnon et à 100% à part ça! Celui qui a pensé faire une plainte, j’aimerais bien savoir c’est qui! Je ne vois pas qui aurait pu faire cette plainte, dans mon voisinage. J’en serais surpris. Ce n’est pas un de mes voisins, j’en suis certain. Ça ne dérange personne! Ils peuvent continuer jusqu’à 22 h s’ils veulent. »

La surface de jeu dans la cour de monsieur Gagnon. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« La démarche de monsieur Gagnon d’offrir des activités organisées pour des jeunes est extrêmement honorable. Mais la problématique est vraiment qu’il le fait à un mauvais endroit. Je me suis entretenu avec monsieur Gagnon en compagnie du directeur général. Nous avons échangé nos points de vue et nous avons convenu de voir si on pouvait faire une meilleure analyse et trouver des solutions. Je ne suis pas spécialiste en urbanisme, mais, clairement, des citoyens du secteur se plaignent des activités de dek hockey. On doit répondre à ces plaintes. La conclusion du Service des permis et inspection est qu’il y a plusieurs violations des règles d’urbanisme. On a convenu que ces violations-là seraient de nouveau analysées par nos services », a dit le maire Parent, la semaine dernière.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×