Nouvelle de 17 h Projet FARI : et si on tenait un référendum auprès de tous...

Projet FARI : et si on tenait un référendum auprès de tous les Rimouskois?

Un nouvel élément pourrait contribuer à régler le dossier du projet de résidence pour personnes âgées de groupe FARI, dans le district Saint-Pie-X, alors que des citoyens qui ont contacté le journal proposent que le dossier soit soumis à un référendum s’adressant à tous les Rimouskois.

Une consultation populaire est parfois nécessaire pour ce genre de projet, mais elle s’adresse alors aux résidents de la zone d’urbanisme concernée et aux résidents des secteurs contigus. On peut penser au maximum à quelques centaines de citoyens.



Mais la loi prévoit aussi que le conseil municipal peut décider de soumettre un projet à un référendum qui s’adresse à toute la population de la ville. Il l’a fait entre autres sur le dossier de la salle de spectacle au début des années 2000. Mais il y aurait des coûts importants qui avoisineraient les 300 000 $, comme pour une élection municipale, selon nos informations.

Par ailleurs, dans le dossier de groupe FARI, la Ville a eu recours à un article de loi qui lui permet d’éviter la consultation de zone prévue dans la démarche. La Ville invoque l’urgence de  loger des personnes dans le cadre de la crise du logement et l’importance de dispenser des soins aux quelque 50 locataires qui ne seront pas autonomes.


Pas d’accord

Un des citoyens à l’origine de la demande d’injonction déposée auprès de la Ville de Rimouski, Serge Basque, n’est pas d’accord avec l’idée de tenir un référendum incluant tous les Rimouskois qui veulent se prononcer. Sa démarche vise justement à obtenir le référendum de zone.



« Nous n’avons pas grand-chose de nouveau dans le dossier, si ce n’est que j’ai appris que les avocats des deux parties se parlent. Un référendum pour toute la ville ne me semble pas pertinent. Pour moi, ça n’aurait aucune logique. Je maintiens que ce sont les gens du secteur qui doivent se prononcer et dans la loi, c’est ce qui est d’abord prévu. Honnêtement, je pense que s’il y avait un projet du genre à Pointe-au-Père, ce serait aux gens de ce district de se prononcer. À la rigueur, je pourrais voter oui juste parce que je n’habite pas là et que je souhaite un bel investissement pour Rimouski, parce que je ne me préoccupe pas du sort des citoyens concernés. Ce que je souhaite, c’est que la loi actuelle et les règlements actuels soient respectés », confie monsieur Basque.

Serge Basque -Photo: courtoisie

D’accord


Le conseiller du district, Simon Saint-Pierre, serait plutôt d’accord avec un référendum étendu à toute la ville. Il faut retenir que le projet de 20 M$ constituerait un investissement important pour toute la communauté. Ce que font valoir des citoyens qui ont envie de le voir se concrétiser, notamment sur les médias sociaux.

« Je ne sais pas si ça servirait à quelque chose sur le plan légal, mais un référendum pour tous les Rimouskois ne serait pas une mauvaise idée, parce que je considère que ce dossier touche toute la ville. Ce n’est pas juste un projet pour la rue des Flandres, mais un projet qui a une importance pour toute la ville de Rimouski. C’est clair que c’est un projet pour Rimouski, pas juste pour 20 personnes de la rue des Flandres. »

Simon Saint-Pierre. (Photo: archives)


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×