Divertissement Culture Grandes Fêtes TELUS : spécial country

Grandes Fêtes TELUS : spécial country

La deuxième soirée des Grandes Fêtes TELUS a eu lieu vendredi soir dans une ambiance country, ressentie autant sur la scène qu’auprès du public.

Le beau temps était au rendez-vous : les spectateurs, vêtus de leurs chapeaux et de leurs bottes de cowboys ont assisté en grand nombre aux performances de Yanick St-Jacques Band, Matt Lang et Brett Kissel, le seul artiste de tout le festival de 2021, venant de l’extérieur du Québec.



Première partie

Yanick St-Jacques Band a ouvert la soirée pour une représentation d’environ une heure. Les membres du groupe se sont dits vraiment contents d’être sur scène et en ont profité pour blaguer et donner leur maximum : « ça fait un an et demi qu’on n’a pas été sur un stage ».


Yanick St-Jacques Band lors de leur représentation de ce soir (Photo: journallesoir.ca, Véronique Bossé)

Le groupe a interprété divers morceaux, la plupart en anglais, mais certains en français. Ils ont fait la reprise d’une chanson intitulée « Water », du chanteur country américain Brad Paisley.

Le band a quitté la scène Loto-Québec à 20 h.



Matt Lang

Comme prévu, Matt Lang est entré en scène à 20 h 30. L’artiste a également partagé sa joie de pouvoir se donner en spectacle, en plus pendant une température comme celle de ce soir. Il a aussi témoigné de son amour pour la région en ajoutant : « Chaque fois qu’on vient à Rimouski, c’est toujours mémorable parce que les gens sont sur le party et aiment avoir du fun ».


Matt Lang en spectacle aux Grandes Fêtes TELUS (crédit photo: Yvan Couillard)

Matt Lang et son groupe ont interprété des classiques tels que « Summer of 69 » de Bryan Adams, mais ont également joué des morceaux de leur propre cru, comme la chanson de leur album homonyme More. La foule était extrêmement réactive aux performances musicales qui lui étaient présentées.

Le chanteur a tenu à présenter les membres de son équipe au public, autant ceux qui travaillent à ses côtés sur la scène que ceux qui travaillent dans l’ombre à la régie.

L’artiste a démontrer sa polyvalence en jouant de la guitare, en plus de chanter et d’interpréter un morceau au piano.

Il a quitté la scène un peu avant 21 h 30, en remerciant le public et les organisateurs des Grandes Fêtes TELUS.

Un peu d’animation

Malgré les restrictions liées à la COVID-19 qui empêchent les organisateurs des Grandes Fêtes TELUS d’animer les soirées du festival comme à l’habitude, un petit atelier de danse en ligne a eu lieu lors de l’entracte précédent Brett Kissel. Les festivaliers étaient invités à reproduire les pas du « Cowboy Hustle » qui s’affichaient sur les grands écrans installés près de la scène, en plus d’avoir des directives orales d’une animatrice. S’en est suivi un dance battle entre les différentes zones.

Brett Kissel

Lorsque Brett Kissel a bondi sur scène vers 22 h, la foule s’est enflammée.

Le chanteur s’est exprimé majoritairement en anglais. Il a remercié tous les gens présents ce soir en expliquant que cela faisait très longtemps qu’il voulait venir jouer à Rimouski.

Toutes les chansons qu’il a interprétées étaient en anglais, mais il s’est toutefois exprimé en français à quelques reprises.

Il a invité Matt Lang à revenir sur scène et ils ont chanté ensemble, notamment la chanson « Have you ever seen the rain? » de Creedence Clearwater Revival.

La foule était en délire devant l’artiste anglophone. 

Le succès de la soirée a su démontrer une fois de plus l’engouement de la région de Rimouski pour la musique country.

Samedi

Demain, samedi, c’est au tour d’Electro Sorcier, suivi de Jonathan Roy et de Marc Dupré, avec Ludovick Bourgeois, de venir charmer les spectateurs du festival. L’ouverture des portes se fera à 18 h 30.

Les spectateurs sont invités à apporter des denrées non périssables pour la collecte initiée par TELUS. Tous les dons seront remis à l’organisme Moisson Rimouski-Neigette et les festivaliers qui participeront à la collecte courront la chance d’obtenir leur laissez-passer aux Grandes Fêtes TELUS pour les trois prochaines années.

Véronique Bossé est originaire de Rimouski. Elle vient de compléter la seconde de trois années d’études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et effectue un stage au journal le soir dans le cadre de sa formation qu’elle complètera au cours de la prochaine année académique. Parmi ses implications sociales, elle est tutrice au Centre d’aide en français L’Auxiliaire du Cégep de Rimouski, cofondatrice, auteure et journaliste du blogue Oiseaux de nuits. Elle a complété son diplôme d’études collégiales en Arts, lettres et communications au Cégep de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×