Nouvelle de 19 h Fin de la saison estivale au Théâtre du Bic

Fin de la saison estivale au Théâtre du Bic

La saison estivale du Théâtre du Bic s’achève cette fin de semaine avec les dernières représentations de Alors voilà! qui est également la dernière pièce à jouer dans les murs du théâtre avant les rénovations prévues cet automne.

La production raconte l’histoire d’un jeune médecin en résidence qui se prend d’affection pour une patiente et qui décide de commencer une course folle contre la montre ; pour lui raconter, avec humour et sensibilité, des histoires de son quotidien dans le milieu hospitalier pour la maintenir en vie jusqu’à ce que son fils, bloqué à l’étranger, puisse arriver.



Le théâtre a également accueilli une autre production au cours de l’été, soit Habitats lors de deux représentations : « c’était un peu de la danse, mélangée à de l’acrobatie et des arts du cirque. C’était un beau petit spectacle familial. Je pense que les gens ont beaucoup apprécié et je pense que le fait d’être dehors, c’est très apprécié », explique la responsable des communications au Théâtre du Bic, Marie-Hélène Caron.

Théâtre et pandémie


Les deux productions ont représenté un changement considérable dans la programmation du Théâtre, étant donné la pandémie qui a restreint plusieurs éléments : « en 2020, on n’a pas présenté de production du Théâtre les gens d’en bas, par contre on a fait venir des coproductions qu’on avait déjà fait dans le passé. C’était des spectacles qui étaient déjà montés, ce n’était pas une première pour nous, on avait présenté l’enfant corbeau, une pièce pour enfant qui avait été très appréciée et on avait présenté aussi : je cherche une maison qui vous ressemble. C’était une saison un peu particulière, c’était la première année qu’on faisait ça comme ça parce qu’on a toujours eu des productions durant l’été », poursuit-elle.

« Des défis, il y en a tout le temps plein, mais disons que la COVID ne nous facilite pas la tâche. Je pense que c’est de jongler avec les différentes mesures sanitaires : c’est tout le temps un beau défi de savoir ce qui va nous pendre au bout du nez, quelles autres règles on va devoir suivre, comment on va pouvoir aménager tout ça dans le cadre de ce qu’on présenter, c’est, pardonnez-moi l’expression : un foutu beau défi ».



Malgré le lot de défis qu’a engendré la pandémie, l’équipe s’est assuré de remplir son mandat et estime avoir bien réussi : « on est comme des poissons dans l’eau quand on fait nos productions comme ça, des productions maisons : c’est ce qu’on fait, c’est notre mandat donc ce défi-là on le relève, habituellement, assez bien et avec brio, surtout quand on a des équipes de créateurs comme on a qui sont tellement extraordinaires qu’on a des résultats qui sont merveilleux ».

À l’automne


Malgré les rénovations prévues à l’automne, le théâtre compte bien rester actif : « le lieu va être effectivement fermé parce qu’on ne pourra pas y accéder, mais le Théâtre les gens d’en bas, va continuer à exister. On va être présent, mais autrement. »

Au cours de l’été, les spectateurs étaient invités a signer le grand mur du foyer afin de signifier leur passage (crédit photo: Marie-Hélène Caron)

Enfin, elle conseille à l’auditoire de rester à l’affut de la programmation de l’automne, qui devrait bientôt être annoncée : « ça va être des expériences de théâtre et de danse qui vont être complètement différentes, mais on va être très présents. »

Véronique Bossé est originaire de Rimouski. Elle vient de compléter la seconde de trois années d’études en journalisme à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et effectue un stage au journal le soir dans le cadre de sa formation qu’elle complètera au cours de la prochaine année académique. Parmi ses implications sociales, elle est tutrice au Centre d’aide en français L’Auxiliaire du Cégep de Rimouski, cofondatrice, auteure et journaliste du blogue Oiseaux de nuits. Elle a complété son diplôme d’études collégiales en Arts, lettres et communications au Cégep de Rimouski.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×