Actualités Économie La reprise touristique n’est pas celle espérée

La reprise touristique n’est pas celle espérée

Au Québec et au pays

Malgré les commentaires signalant une excellente saison touristique dans le Bas-Saint-Laurent, il semble que l’industrie a beaucoup souffert dans les deux dernières années, au Québec et au Canada.

Dans sa dernière publication, la compagnie d’assurance Hellosafe.ca fait le bilan sur l’industrie du tourisme au Québec et au Canada et constate qu’avec 52 milliards $ de pertes au niveau national en 2021 par rapport à 2019, l’année 2021 n’est hélas pas l’année de reprise tant espérée. 



« Toutes les provinces canadiennes ne sont pas affectées dans les mêmes proportions par la baisse de la fréquentation touristique liée à la crise sanitaire. Avec des pertes nettes en recettes touristiques estimées à 8,2 milliards $ en 2021 par rapport à 2019, le Québec est la 3e province la plus affectée par les pertes en recettes touristiques au niveau national. Avec des pertes en recettes touristiques respectives estimées à 24,9 et 10,1 milliards $ en 2021 par rapport à 2019, seuls l’Ontario et la Colombie-Britannique font pire », signale cette étude.

2022 plus ensoleillée


« Si les chiffres de 2021 constituent une réelle déception pour l’industrie du tourisme au Québec, 2022 devrait s’annoncer comme une année plus ensoleillée. En effet, avec les progrès de la vaccination et la relâchement progressif des restrictions sanitaires aux frontières, l’industrie du tourisme au Québec – et au Canada de manière générale, devrait reprendre des couleurs, comme le montrent les projections réalisées pour 2020 par les analystes de données de Hellosafe.ca », ajoute-t-on.

« Selon nos estimations et la tendance des premiers mois de l’année 2021, les dépenses touristiques connaîtront une légère reprise en 2021 par rapport à 2019 au Canada. Les raisons de cette tendance : l’assouplissement des restrictions sanitaires et la réouverture progressive des frontières aux touristes étrangers. Les dépenses des touristes au Canada en 2021 devraient néanmoins se situer encore loin de leurs niveaux d’avant COVID (60,8 milliards $ contre 105,1 avant la crise, soit toujours 42,15 % de manque à gagner) », constate Hellosafe.



Régression

« Dès lors, il n’est pas étonnant de constater que la participation du secteur touristique au PIB national soit en régression pour la deuxième année consécutive : de 2,1 % du PIB en 2019 – soit avant la crise du COVID-19 – sa part a chuté de moitié en 2020 pour s’établir à 1,06 %, et autour de 1% pour 2021. Toutefois, nos estimations anticipent un léger rebond pour les deux derniers trimestres de 2021, avec une part du tourisme dans le PIB canadien qui devraient repasser la barre des 1% », remarquent enfin les auteurs de l’étude.


En résumé :

  • La part du tourisme dans le PIB national canadien ne cesse de baisser;
  • Le Québec est la troisième province la plus affectée en termes de pertes touristiques nettes, après l’Ontario et la Colombie-Britannique;
  • En 2020 et 2021, ce sont les Canadiens eux-mêmes qui ont permis de maintenir l’industrie du tourisme à flot;
  • La création d’emplois dans le secteur touristique reste encore très sinistrée.

Tous les chiffres et analyses sont à retrouver dans la version complète de l’étude : https://hellosafe.ca/assurance-voyage/pertes-industrie-tourisme-covid .


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×