Actualités Société Les Ateliers Saint-Louis désignés pour être l’Espace bleu de Rimouski

Les Ateliers Saint-Louis désignés pour être l’Espace bleu de Rimouski

Le Comité pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis (CSAS) a présenté aujourd’hui le projet de réhabilitation du bâtiment de l’ancienne École Sacré-Cœur-Ateliers Saint-Louis de Rimouski sur lequel il travaille depuis près de deux ans.

Ce travail a été réalisé à la suite d’une démarche amorcée par un étudiant en architecture du Cégep de Rimouski, Charles Ruest, qui, en quelques semaines seulement, a pu amasser plus de 3 300 signatures en faveur de la sauvegarde de ce bâtiment patrimonial et historique, situé au coin de l’avenue Saint-Louis et de la rue de l’Évêché Ouest.



« Le projet que nous rendons public aujourd’hui a été présenté au conseil municipal de Rimouski en février dernier. Après avoir été unanimement appuyé par les conseillères et conseillers, il a été soumis le 13 août dernier par monsieur le maire Marc Parent au gouvernement du Québec pour devenir l’Espace Bleu de la région du Bas-Saint-Laurent », précise le Comité.

Expositions


« Nous considérons que le projet de réhabilitation de l’École Sacré-Cœur-Ateliers-Saint-Louis que le CSAS a conçu répond bien aux critères élaborés par le gouvernement pour la mise en place du réseau des Espaces bleus par son contenu culturel pan-régional, pour ses espaces prévus pour deux expositions permanentes sur Jules-A. Brillant et sur l’histoire de la foresterie dans la région du Bas-Saint-Laurent, pour des expositions temporaires, pour des activités de diffusion artistique et pour la restauration. Aussi, notre projet permet la sauvegarde d’un bâtiment patrimonial sis en plein cœur de l’ensemble institutionnel de Rimouski, un lieu chargé de l’histoire de cette ville et du Bas-Saint-Laurent, ce qui a toujours nourri la base du travail de notre comité », ajoutent ses membres dans un communiqué.

Concertation



« Nous nous réjouissons donc que la Ville de Rimouski ait considéré notre projet assez intéressant et pertinent pour le soumettre au gouvernement afin qu’il puisse devenir l’Espace bleu de la région du Bas-Saint-Laurent, mais nous tenons néanmoins à réaffirmer ici que nous considérons extrêmement important que ce projet se réalise en concertation étroite et en collaboration active avec notre milieu, notamment avec le Musée régional de Rimouski, les Jardins de Métis et Héritage Bas-Saint-Laurent », note-t-on également.

Le bâtiment des Ateliers Saint-Louis, déserté depuis quelque 15 ans. Photo: archives)

Par ailleurs, à la suite des déclarations du député Harold Le Bel à propos de certains projets culturels qui pouvaient se retrouver en compétition dans le processus de mise en place du réseau des Espaces bleus du gouvernement du Québec, il apparait important aux membres du Comité pour la sauvegarde des Ateliers Saint-Louis (CSAS) d’apporter, par la présente, certaines précisions sur le développement de notre projet.


« Nous avons amorcé les discussions, les réflexions et l’élaboration de projets pour la sauvegarde de l’École Sacré-Cœur/Ateliers Saint-Louis il y a près de deux ans, soit bien avant que le projet de mise en place des Espaces bleus soit annoncé par le gouvernement. Nous avons travaillé intensément pour sauvegarder un bâtiment patrimonial et lui donner une nouvelle vocation culturelle et communautaire et nous sommes très fiers du projet que nous avons conçu pour ce faire. En ce sens, nous considérons que l’ensemble du milieu devrait appuyer un tel projet au même titre qu’il doit appuyer et défendre tous les projets qui peuvent avoir des retombées positives sur la qualité de vie culturelle, touristique, sociale et économique de la région du Bas-Saint-Laurent », indiquent-ils.

Québec précise que le réseau des Espaces bleus se veut « un regroupement de lieux culturels et patrimoniaux visant la promotion et la transmission de notre héritage culturel. Bénéficiant d’un financement de 259 M$, ce projet d’une ampleur inédite aura pour vocation de valoriser notre histoire, nos héroïnes et nos héros, de tous les horizons et de toutes les époques. Constitué de bâtiments patrimoniaux requalifiés et de quelques nouveaux bâtiments, le réseau permettra de préserver notre patrimoine culturel tout en contribuant à la vitalité économique, culturelle et touristique du Québec. »


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×