Élections fédérales 2021 Les producteurs de grains demandent des engagements clairs des partis fédéraux

Les producteurs de grains demandent des engagements clairs des partis fédéraux

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) demandent aux candidats à l’élection législative fédérale du 20 septembre de s’engager clairement à intervenir dans l’optique de stimuler la compétitivité des productions agricoles de manière substantielle, tout en permettant aux agriculteurs d’adopter de meilleures pratiques environnementales.

« Nous sommes très préoccupés par le contexte défavorable auquel nous faisons face ainsi que par l’absence de mesures politiques structurantes. Cela se traduit par un soutien économique non compétitif et par un déficit de soutien en matière agroenvironnementale. Cette situation désavantageuse endigue la croissance potentielle de notre sphère d’activités par rapport à nos compétiteurs étrangers et ne permet pas de déployer le plein potentiel des producteurs et productrices », déclare Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec.



« Au cours de la dernière année, tous les partis politiques majeurs ont exprimé leurs préoccupations au sujet de la santé du secteur agroalimentaire. Dans un contexte de campagne électorale et de relance économique, les bonnes intentions des partis doivent absolument se transposer en engagements concrets », ajoute-t-il.

Bonifier le programme Agr0-stabilité


Les PGQ demandent aux candidats de s’engager à intervenir rapidement et prévoir des fonds additionnels pour le programme Agri-stabilité, dont le financement est insuffisant depuis plusieurs années. Cela permettra notamment aux PGQ d’être en mesure de rivaliser avec les agriculteurs des États-Unis, en leur offrant une protection financière lorsqu’ils sont confrontés à des situations hors de leur contrôle et en leur permettant de mieux gérer les risques inhérents à leur industrie.

Agroenvironnement



Les PGQ demandent des engagements clairs en matière d’investissement en agroenvironnement afin que les producteurs reçoivent une juste rétribution pour les efforts déployés. De plus, il est primordial que l’Agence canadienne d’inspection des aliments et Santé Canada maintiennent un cadre règlementaire qui s’appuie sur les données, la gestion des risques et la recherche scientifique disponibles.

Les PGQ ont fait parvenir leurs attentes aux différents partis politiques et souhaitent ainsi obtenir un engagement écrit ferme du prochain gouvernement avant le débat du 8 septembre.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×