guycaron
Nouvelle de 19 h > Projet de la Grande Place : Groupe Sélection s’engage à démolir au printemps
Nouvelle de 19 h

Projet de la Grande Place : Groupe Sélection s’engage à démolir au printemps

En avril dernier, des travaux ont été entrepris sur la vieille partie de la Grande Place pour en nettoyer le dessous, jadis occupé par un stationnement, en en restreindre l’accès. (Photo: courtoisie)

Un dossier dont le règlement est très attendu par les gens d’affaires en particulier et par les citoyens de Rimouski en général, celui de la vieille partie du centre commercial La Grande Place, serait en voie de se régler.

La vice-présidente aux affaires publiques et aux communications de Groupe Sélection, Mylène Dupéré, a annoncé à Radio-Canada Bas-Saint-Laurent, ce matin, que l’entreprise entend démolir la vieille partie de la Grande Place le printemps prochain, afin que le projet commercial et résidentiel de Groupe Sélection puisse être achevé en 2023. Une rencontre entre Groupe Sélection et l’Association des propriétaires riverains, qui doivent entériner le projet car ils ont des droits acquis, a eu lieu hier.

La vieille partie Ouest de La Grande Place est demeurée debout « temporairement » à la suite de l’acquisition de La Grande Place par Groupe Sélection pour permettre la construction du Havre de l’Estuaire, en 2012. Comme il faut un projet de remplacement pour démolir un bâtiment dans une zone de patrimoine bâti, Groupe Sélection a mis tout ce temps à préparer ledit projet de remplacement, qui aurait été retardé par la crise sanitaire du coronavirus.

« Le permis de démolition devrait être émis au début 2022. Ça nous amène à croire qu’on serait en mesure de démolir au printemps », a notamment indiqué madame Dupéré. Radio-Canada rapporte également que la séance régulière du conseil municipal du 21 septembre devrait permettre aux citoyens d’en apprendre davantage.

Le maire, Marc Parent, a publié ce qui suit sur sa page Facebook officielle, aujourd’hui : « Bravo aux membres du conseil et aux fonctionnaires pour leur efforts concertés visant à enfin voir la Grande place mise à terre pour y voir apparaître un projet structurant pour le centre-ville. À quelques semaines de la fin de mon mandat, je suis extrêmement heureux de voir se concrétiser cet engagement tenu en début de mandat. Sûrement que certains d’entre vous serez sceptiques, mais d’autres éléments importants devraient venir dissiper vos craintes dès la prochaine assemblée du conseil. »

Sceptique

Le président de la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, Guillaume Sirois, fait preuve d’un optimisme prudent.

« Le plus tôt sera le mieux. Si Groupe Sélection s’engage sur un véritable échéancier, on peut penser que ça se réalisera et on est bien heureux de cette nouvelle. Cependant, j’ai un peu de scepticisme à exprimer. On a souvent entendu qu’il y avait des développements dans ce dossier ces derniers mois et ces dernières années et je suis un gars terre-à-terre, alors je peux dire que je vais le croire entièrement quand je vais le voir. Si ça se fait au printemps, ce sera bien tant mieux : on pourra passer à autre chose avec les dossiers du centre-ville », commente monsieur Sirois.

La vieille partie de la Grande Place défigure le centre-ville depuis presque 10 ans. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Élections municipales

Par ailleurs, le journal a demandé au président de la Chambre quelles sont ses attentes envers la campagne électorale municipale qui débutera vraiment demain, avec le début de la période des mises en candidatures.

« Je ne souhaite pas nécessairement qu’il y ait plus de deux candidats à la mairie. Nous, à la Chambre, ce qu’on souhaite, c’est qu’il y ait des débats de fond sur le développement économique de notre ville au cours de prochain mandat et peut-être davantage. Je verrais même d’un bon œil la réalisation d’un plan de développement à long terme. Peu importe le nombre de candidats, l’exercice de la démocratie nous permet de faire des débats sur des dossiers importants. S’il y en a d’autres, tant mieux. J’invite les gens à se présenter en grand nombre aux bureaux de scrutin, le 7 novembre, pour faire valoir leur droit de vote. »

« Nous voulons que les questions économiques soient abordées le plus possible, par tous les candidats. Mis à part l’économie en général, la Chambre souhaite en particulier un plan clair pour la revitalisation du centre-ville, la démolition de la vieille partie de La Grande Place et la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski. Nous avons également hâte de voir quels sont les projets de la Ville pour la nouvelle vocation de la Place des Anciens combattants et nous avons des préoccupations sur le commerce de proximité. La Ville veut-elle le favoriser? Et nous aurons plein d’autres dossiers à soumettre au nouveau conseil, peu importe le quartier concerné », renchérit Guillaume Sirois.

Facebook Twitter Reddit