guycaron
Actualités > Économie > L’économie sociale doit pouvoir jouer son rôle
Économie

L’économie sociale doit pouvoir jouer son rôle

Laurent Lévesque (Photo courtoisie)

Le Chantier de l’économie sociale félicite le Parti libéral du Canada pour sa victoire aux élections générales du 20 septembre dernier et réclame que les dossiers prioritaires pour l’économie sociale soient rapidement à l’ordre du jour.

« Au Québec, l’économie sociale mobilise 13 millions de membres et 90 000 administrateurs bénévoles dans 11 200 entreprises collectives avec un chiffre d’affaires de 47,8 milliards de dollars qui emploient 220 000 travailleurs, c’est pourquoi il est primordial que nous nous mettions immédiatement au travail pour livrer les outils qui permettront à l’économie sociale de jouer pleinement son rôle », commente Laurent Levesque, président du conseil d’administration du Chantier de l’économie sociale, qui demande du même souffle que le nouveau gouvernement accélère le déploiement du Fonds de finance sociale, attendu depuis maintenant trois ans, et le renouvellement du Programme de préparation à l’investissement.

Des échos aux demandes du mouvement

Pour le Chantier, les derniers mois auront mis en évidence que les collectivités et territoires ne sont jamais aussi mobilisés, innovants et résilients que lorsqu’ils prennent eux-mêmes en main leur développement économique et social. Les débats de la campagne électorale auront d’ailleurs fait écho aux demandes du mouvement de l’économie sociale.

« De quoi a-t-il été question ces dernières semaines? Il a été question de logements abordables, de relance économique durable et écologique, de valoriser l’expertise développée au Québec et du rôle de l’État canadien dans la construction d’une société post-COVID. Pour chacun de ces sujets, les acteurs de l’économie sociale ont des réponses. Que ce soit l’habitation collective, les soins aux personnes vulnérables ou d’autres enjeux de société, l’entrepreneuriat collectif au Québec a démontré sa capacité à développer des solutions portées sur la pérennité et l’inclusivité. Par le biais de programmes de développement et de financement, mais aussi par l’application de critères sociaux dans les contrats et appels d’offres gouvernementaux, le nouveau gouvernement doit s’approprier nos solutions pour bâtir une société plus juste, plus résiliente et plus verte », précise Béatrice Alain, directrice générale du Chantier.

Facebook Twitter Reddit