guycaron
Nouvelle de 17 h > « On est dans le moule qui nous a menés à la Coupe de 2015 » – Éric Boucher
Nouvelle de 17 h

« On est dans le moule qui nous a menés à la Coupe de 2015 » – Éric Boucher

Le Colisée Financière Sun Life pourra être rempli à compter du 8 octobre
Le président de l’Océanic, Éric Boucher, le copropriétaire Alexandre Tanguay, et l’entraineur-chef et directeur gérant, Serge Beausoleil (Photo : journal le soir – René Alary)

La 27e saison de l’Océanic s’amorcera par deux matchs face à ses grands rivaux, les Remparts de Québec, vendredi au Centre Vidéotron et dimanche au Colisée Financière Sun Life.

Une saison intéressante attend les amateurs. « On a vu l’équipe dans les parties hors-concours. C’est très stimulant. Je nous vois comme en 2012 au début du cycle qui nous a menés à la Coupe du Président en 2015. On est dans ce moule-là présentement. C’est très excitant », mentionne le président Éric Boucher. 

Le côté administratif de l’équipe voit la fameuse lumière au bout du tunnel après une saison très particulière dans un Colisée sans spectateurs. 

« Il faut mettre la pandémie dernière nous et penser positivement. On enregistre une légère baisse dans nos abonnements de saison. Mais, c’est un peu nous qui l’avons provoquée. Étant donné qu’on n’a pas actuellement beaucoup de billets à l’unité à offrir, on a négocié avec nos commanditaires qui avaient six ou huit billets, d’en prendre deux ou quatre pour cette année », explique M. Boucher qui évalue à quelques dizaines le nombre d’abonnements annulés par des individus.  

Quelques heures après le point de presse de l’Océanic, le Gouvernement du Québec annonçait que les amphithéâtres pourront être remplis à capacité à compter du 8 octobre. L’Océanic jouera donc une seule partie à domicile avec les 2 130 personnes actuellement permises, soit pour le match inaugural de dimanche où il reste quelques dizaines de billets, tout au plus, sur les 500 disponibles. En raison des vérifications liées au passeport vaccinal obligatoire, les spectateurs sont invités à se présenter plus tôt. À noter que le masque est obligatoire en tout temps, sauf pour manger ou boire.

Du côté du soutien corporatif, la réponse demeure très bonne. « On a presque tout renouvelé et on s’attend à nous rendre presque à 100 % avec tous ceux qui étaient là, il y a deux ans », assure le président qui confirme le retour de toutes les promotions et activités particulières lors des parties locales.

Secteur hockey

Serge Beausoleil se dit très encouragé par ce qu’il voit de son équipe. La décision de faire un pas par en arrière, incluant d’échanger Zachary Bolduc, laisse entrevoir un futur prometteur pour les prochaines années.

« On a établi un plan quadriennal très structuré et la beauté des plans comme ça, c’est de les ajuster en cours de route. En ce moment, on a des bases très solides. Le béton est bien pris et la structure s’en vient. On est très motivé pour la suite », soutient-il.

Beausoleil compte sur 24 joueurs qui sont répartis équitablement entre vétérans et recrues. « On a eu une année de gravelle où on a pu faire la transition avec des choix difficiles à faire. Maintenant, on a une douzaine de vétérans qui ont grandi, qui savent notre façon de jouer, notre identité, qui l’incarne et la véhicule. Et, on a des jeunes de grands talents qu’on a pu aller chercher avec les choix qu’on a obtenus. On a un groupe qui travaille ensemble et tout le monde est très emballé. Chaque équipe qui va nous affronter va devoir se dire, c’est l’Océanic, ce ne sera pas une partie de plaisir. Je pense qu’on sera capable de compétitionner avec toutes les équipes du circuit », analyse le directeur gérant et entraineur-chef, visiblement emballé de retrouver les partisans de l’équipe dans le Colisée après 18 mois d’absence.

Sa dernière décision aura été celle de travailler avec un ménage à trois devant le filet. « Jasmin Simon nous a forcé la main. Il était ici pour trois semaines. On est allé le chercher à la fin de la période de transactions. On devait attendre Patrik Hamrla trois semaines et on voulait vraiment que Kyle Hagen et Cédric Massé grandissent dans le midget AAA. On se retrouve avec trois gardiens de 18 ans vraiment solides, mais qui n’ont pas d’expérience dans la ligue. Je pense que le challenge qui va se créer entre eux va nous amener des performances intéressantes et leur permettre de grandir dans notre équipe », a-t-il expliqué au sujet de son trio qui est complété par Gabriel Robert.

En bref

Jérémie Biakabutuka et Xavier Cormier sont de retour de leur camp professionnel et seront en uniforme demain à Québec… Seul Tyson Hinds (Ducks d’Anaheim) poursuit toujours son aventure professionnelle… Louis Robin n’est pas disponible en fin de semaine en raison d’une blessure mineure… La moitié des 34 parties locales de l’Océanic seront présentées à Télus TV… La webdiffusion, que la LHJMQ nous promet améliorée et offerte à un coût moindre, permettra de regarder les 68 parties de l’équipe. Un abonnement à tous les matchs de la saison régulière de la LHJMQ  coûte 110 $… 

ALIGNEMENT DE L’OCÉANIC

Gardiens 

NO  NOM             AGE

1- Gabriel Robert 18

31- Patrik Hamrla 18

33- Jasmin Simon 18

Défenseurs

5- Tyson Hinds 18

10-Luke Coughlin 16

16- Simon Maltais 18

21- Jérémie Biakabutuka 19
71- Charles Côté 17

72- Gabriel Jackson 20

76- Frédéric Brunet 18
92- Mathis Gauthier 18
Attaquants

7- Alexandre Lefebvre 18

13- Maxime Coursol 16

18- Xavier Cormier 20

27- Luka Verreault 19

37- Maël St-Denis 16

45- Alexander Gaudio 18

64- Julien Béland 18
67- Ludovic Soucy 20

77- Alex Drover 19
81- Jacob Mathieu 17

88- Cam Thomson 18

90- William Dumoulin 19
91- Louis Robin 18

Facebook Twitter Reddit