guycaron
Nouvelle de 17 h > Le maire Parent se défend d’avoir voulu appuyer une candidate
Nouvelle de 17 h

Le maire Parent se défend d’avoir voulu appuyer une candidate

Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: capture d’écran-Zoom)

Le maire de Rimouski, Marc Parent, affirme qu’il n’avait pas l’intention de manifester un appui public à une candidate pour le poste de conseillère du district le Bic, dans une publication sur Facebook effectuée cette semaine.

Un lecteur qui refuse d’être identifié nous ayant fait parvenir une copie de la publication en question de monsieur Parent sur la page Facebook Amis du Bic, un groupe privé, estime que le maire a tenté d’influencer les électeurs en publiant ce qui suit :

« Aux résidents du 3e rang Ouest. Plusieurs d’entre vous avez sûrement remarqué les nombreux forages effectués dans les derniers jours dans le rang. en fait, ce sont une quarantaine de forages qui visent à déterminer avec exactitude la composition du sol dans le but de préparer les plans et devis requis pour aller en appel d’offres pour enfin construire une route répondant aux besoins actuels. »

« Comme vous le savez, cette route devra être complètement refaite à neuf plutôt que de simplement y étendre une couche d’asphalte. Sur réception des résultats des forages, les ingénieurs de la Ville pourront entamer les plans et devis, ce qui permettra par la suite d’aller en appel d’offres. Malheureusement, ce processus est long, ce qui fait que les travaux devraient être effectués au printemps 2023. »

« Mélanie Beaulieu, qui a récemment sollicité une rencontre avec moi afin de mieux connaître les enjeux du Bic, a été sensibilisée à l’importance, si elle est élue, de s’assurer que le projet soit inscrit au plan triennal des infrastructures dès le printemps prochain afin que 2023 soit la fin de votre cauchemar. »

Mélanie Beaulieu (Photo: Facebook-Mélanie Beaulieu)

Absolument pas!

« Avez-vous réalisé cette publication dans le but d’appuyer cette candidate? », a demandé le journal le soir à monsieur Parent, aujourd’hui.

« Ce n’est absolument pas le cas! La route du 3e rang Ouest du Bic est dans un état pitoyable et j’ai toujours fait de mon mieux pour faire avancer le dossier des routes. On se souviendra que nous avons investi 12 M$, je crois, dans les routes rurales, l’an dernier. Malheureusement, on n’en avait pas assez pour faire la route du 3e rang Ouest du Bic, parce que ça coûte une fortune de refaire ces routes. Il faut complètement refaire la route du 3e rang ouest. On parle de quelque ¾ de M$ du kilomètre. J’ai demandé à l’administration de procéder le plus rapidement possible et la première étape, ce sont les forages. Avec ça, on va faire les plans et devis. »

« Mélanie Beaulieu est entrée en contact avec moi et a demandé pour me rencontrer, pour savoir quels sont les enjeux au Bic. Ça m’a fait plaisir de m’asseoir avec elle et, bien entendu, je lui ai parlé de la route du 3e rang Ouest. Selon moi, c’est une priorité. Je lui ai expliqué tout simplement où on en était dans ce projet et je lui ai donné des conseils pour essayer de faire avancer le dossier », explique monsieur Parent.

La publication de monsieur Parent. (Photo: capture d’écran Facebook)
Facebook Twitter Reddit