guycaron
Nouvelle de 17 h > « On peut être plus créatif » – Serge Beausoleil
Nouvelle de 17 h

« On peut être plus créatif » – Serge Beausoleil

L’Océanic reçoit Sherbrooke mercredi soir
Serge Beausoleil (Photo journal le soir – René Alary)

Trois jours après sa fin de semaine de deux victoires à domicile, l’Océanic est de retour en action alors qu’il recevra le Phoenix de Sherbrooke, mercredi soir, au Colisée Financière Sun Life.

Le Phoenix a aussi gagné ses deux matchs du week-end tirant profit d’une offensive de 12 buts. De quoi allumer une lumière jaune dans le clan rimouskois.

« Si on gère mal la rondelle comme dans le dernier match, on va se faire mal. On peut être plus créatif. Dimanche, on a donné la rondelle plus de 40 fois, ce n’est pas acceptable. Ce n’est pas être créatif. C’est le clou sur lequel on frappe en ce moment, soit de faire de bons choix de jeu avec la rondelle. Trop la donner à l’adversaire, ça tue notre offensive », explique Serge Beausoleil.

Sa troupe devra notamment avoir à l’œil l’attaquant de 20 ans, Xavier Parent, qui a amassé sept points en deux matchs au centre du premier trio du Phoenix. Il a été choisi joueur de la dernière semaine dans le circuit.

Il est probable qu’il y aura des changements dans l’alignement puisque quelques joueurs ont des blessures mineures, notamment Tyson Hinds et Ludovic Soucy. Les décisions seront prises lors de l’entrainement matinal. C’est Patrik Hamrla qui sera devant le filet.

Alex Belzile

Serge Beausoleil, qui a dirigé Alex Belzile à sa dernière année junior avec l’Océanic, se réjouit de le voir amorcer la saison avec le Canadien. Une première pour celui qui est maintenant âgé de 30 ans. 

« Alex est une inspiration de tous les moments. Il a promené son balluchon partout dans la Ligue américaine et la East Cost. Il est un passionné, il étudie la partie d’une façon incroyable. Il est un exemple pour tous les jeunes. S’il y en a un qui ne l’a pas eu facile, c’est lui. Il a tellement fait face à de l’adversité. Il a tout le temps répondu de la façon qu’il fallait. C’est plaisant de se comparer des fois à de grands joueurs comme Crosby ou McDavid, on a des exemples dans notre cour qui sont encore plus probants par la ténacité qu’ils déploient et la passion dans leur jeu. Toutes les années, Alex vient à notre camp. Il partage son savoir avec les jeunes. Je suis fier de lui et content de ce qui lui arrive », souligne l’entraineur-chef.

Julien Béland

Auteur de but de la victoire en prolongation dimanche, Julien Béland connait un très bon départ dans le circuit. La recrue de 18 ans affiche un dossier de 2-2-4 en quatre parties.

Julien Béland (Photo journal le soir – René Alary)

« Ça va bien, je veux continuer sur cette voie-là, mais j’ai encore beaucoup de choses à travailler, des petits points que je regarde avec mes entraineurs. Je sais que je peux m’améliorer et devenir un meilleur joueur », mentionne le grand ailier de 6 pieds 3 pouces. 

Utiliser à bon escient son physique fait partie de ses objectifs. « C’est quelque chose sur lequel je travaille, arriver à plus utiliser mon physique pour récupérer des rondelles. Je suis conscient qu’il y a place à l’amélioration. »

Facebook Twitter Reddit