guycaron
Nouvelle de 19 h > Culture Bas-Saint-Laurent s’invite dans la campagne municipale
Nouvelle de 19 h

Culture Bas-Saint-Laurent s’invite dans la campagne municipale

La directrice générale de Culture Bas-Saint-Laurent, Dominique Lapointe. (Photo courtoisie)

Culture du Bas-Saint-Laurent profite de l’actuelle campagne électorale municipale pour rappeler aux candidats et aux élus sans opposition que la culture est un vecteur de développement et de rétention important pour le développement des municipalités.

« Aujourd’hui, ce n’est plus l’emploi qui attire les familles, mais la qualité de vie et cela passe par une vie culturelle intéressante et diversifiée. La première chose à faire en tant qu’élus, c’est de rencontrer les artistes présents sur le territoire et de connaître leurs besoins. Ensuite, il faut regarder ce que la municipalité possède comme infrastructures pouvant permettre aux artistes de s’exprimer et à la population de se divertir. Quand je vois qu’on rempli un groupe en seulement quelques minutes pour une visite guidée d’œuvres dans la forêt de Luc Malenfant à Saint-Mathieu-de-Rioux, je me dis qu’il n’est pas nécessaire d’être une grande ville pour proposer des activités culturelles qui plairont à la population des alentours. Je pourrais aussi parler du dynamisme entourant le Vieux Théâtre de Saint-Fabien ou de l’aménagement d’une salle communautaire dans l’ancienne église de Saint-Valérien », indique la directrice générale de Culture Bas-Saint-Laurent, Dominique Lapointe.

Presque toutes les municipalités de la région possèdent une bibliothèque municipale. « C’est très bien. Ça peut devenir un très intéressant lieu d’animation. Il faut trouver des moyens pour que ces lieux soient vivants. Certaines municipalités le font bien, d’autres un peu moins. Il ne fait pas que les portes soient constamment barrées. Il faut animer ces lieux », mentionne celle qui cite le Rendez-Vous des Grandes Gueules de Trois-Pistoles comme un exemple de succès. « Les Basques misent beaucoup sur la culture et le patrimoine pour se développer et les résultats sont probants », dit-elle.

Huit engagements identifiés

Culture Bas-Saint-Laurent a identifié huit engagements en arts, culture et patrimoine auxquels devraient adhérer les candidats et les élus.

Ces engagements s’arriment aux priorités du développement régional de la Table régionale des élus municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL), priorités entérinées par Culture Bas-Saint-Laurent (CBSL) et formulées dans son plan stratégique 2021. Les engagements ont été envoyées aux candidats et élus du Bas-Saint-Laurent, ainsi qu’aux agents culturels de la région. 

« 90% des citoyens estiment que les arts et la culture font de leur communauté un meilleur endroit où vivre. Chaque municipalité est unique. Les arts, la culture et la mise en valeur de son patrimoine sont des leviers importants pour accroître la qualité de vie des citoyens dans une perspective de développement durable », poursuit Mme Lapointe.

Des moyens pour y arriver

Voici les huit engagements identifiés par Culture Bas-Saint-Laurent ainsi que des pistes de solutions pour les atteindre.

AGIR POUR L’ATTRACTIVITÉ
engagement 1 / 8 proposé par CBSL
Démontrer de la fierté envers ce qui nous distingue en matière d’arts, de culture et de patrimoine

Comment ?

  • Valoriser et faire la promotion de ce qui distingue chaque municipalité en matière d’arts, de culture et de patrimoine.
  • Contribuer au développement du sentiment d’appartenance par la promotion de la vitalité culturelle locale et régionale auprès des citoyen.ne.s et des nouveaux et nouvelles arrivant.e.s.

engagement 2 / 8 proposé par CBSL
Investir en arts, en culture et en patrimoine pour mettre en lumière les caractéristiques locales distinctes et accroître le rayonnement de chaque municipalité

Comment ?

  • Développer et/ou faciliter l’accès au soutien financier ou de services.
  • Contribuer à l’entente de partenariat territorial 2022-2025 appariée financièrement par le Conseil des arts et des lettres du Québec. 

AGIR POUR L’ÉQUITÉ ENTRE LES PERSONNES ET LES COLLECTIVITÉS EN S’ASSURANT DE PLACER LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL AU CŒUR DE LA VITALITÉ ET DE L’OCCUPATION DES TERRITOIRES

engagement 3 / 8 proposé par CBSL
Travailler avec les artistes et les travailleur.e.s culturel.le.s pour créer des occasions de fierté et de rassemblement au service d’une cohésion sociale et de l’engagement citoyen

Comment ?

  • Multiplier les activités d’animation, de loisir et de médiation culturelle ainsi que les rencontres entre le milieu culturel et les citoyen.ne.s.
  • Favoriser les liens et multiplier les rencontres entre les milieux culturel, municipal, éducatif et communautaire.

AGIR POUR UN ENVIRONNEMENT SAIN ET UNE VIE DE QUALITÉ

engagement 4 / 8 proposé par CBSL
Développer une vision innovante et durable

Comment ?

  • Développer ou mettre à jour une politique culturelle et d’art public qui tient compte des caractères distinctifs de chaque localité et qui ouvre les portes au financement de ses projets.
  • Soutenir la mise en valeur du patrimoine paysager, bâti, immatériel, archéologique ou maritime de chaque municipalité avec les acteur.trice.s des niveaux local et régional en patrimoine.

engagement 5 / 8 proposé par CBSL
Répondre aux besoins actuels sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins, en encourageant l’utilisation des ressources locales et régionales

Comment ?

  • Encourager l’achat culturel et artistique local et régional. Par exemple lors de la remise de prix ou de cadeaux d’accueil (congrès, hommage, etc.).
  • Prioriser les ressources et savoir-faire locaux, ainsi que le partage des ressources régionales en culture, loisirs culturels et patrimoine.
  • Valoriser les qualités durables des arts, de la culture et du patrimoine (utilisation des ressources locales, circulation locale et régionale, etc.).

 AGIR POUR UN ENTREPRENEURIAT ET UNE MAIN-D’ŒUVRE DYNAMIQUE ET DIVERSIFIÉE 

engagement 6 / 8 proposé par CBSL
Renforcer les liens entre la culture, les instances municipales et les structures de développement économique et touristique

Comment ?

  • Favoriser les liens entre les milieux culturel et municipal, mais également avec les organismes de promotion économique (CLD, SOPER), les chambres de commerce, les associations et bureaux touristiques, etc.
  • Participer à reconnaître et valoriser les métiers culturels par une rémunération juste et équitable de leurs services.

engagement 7 / 8 proposé par CBSL

Faciliter un accès élargi aux infrastructures municipales pour les artistes et les organismes culturels

Comment ?

  • Développer et/ou faciliter l’accès aux salles communautaires, aux bibliothèques, aux parcs, aux espaces publics, aux infrastructures sportives et récréatives pour des résidences de recherche et création, des répétitions et des activités de diffusion.

AGIR POUR FAIRE DU BAS-SAINT-LAURENT UN LEADER INNOVANT

engagement 8 / 8 proposé par CBSL
Participer à la reconnaissance et à la valorisation de l’expertise culturelle locale et régionale comme vecteur d’innovation

Comment ?

  • Créer des lieux de concertation pour mettre l’expertise culturelle au service du développement distinctif et durable de chaque municipalité et de notre région.
  • Agir comme leader en patrimoine en lui offrant une place incontournable dans les processus décisionnels de chaque municipalité (urbanisme, développement économique et durable, etc.).
  • Devenir membre de Culture Bas-Saint-Laurent et participer au diagnostic culturel de Culture Bas-Saint-Laurent pour planifier des investissements gagnants.
  • Placer la culture locale et régionale au cœur de la stratégie de développement de chaque municipalité.
Facebook Twitter Reddit