Nouvelle de 17 h > Premier roman pour une infirmière à la retraite
Nouvelle de 17 h

Premier roman pour une infirmière à la retraite

Carole Comeau (Photo courtoisie Éric Truchon)

L’infirmière à la retraite Carole Comeau, de Saint-Fabien, a lancé son premier roman écrit à la cachette, ce samedi après-midi au Restaurant Bon Voyage de Saint-Fabien.

« Je me suis mise à écrire après avoir été poussée à la retraite par des problèmes de santé. Je l’avais dit à personne, même pas à mon conjoint ou à mes enfants. Je voulais être certaine que je pouvais en faire un roman avant d’en parler. Ils ont été très surpris quand je leur ai annoncé cet été que j’avais terminé mon roman », raconte la native de la région de Drummondville qui était venue à Rimouski pour ses études en techniques infirmières en 1984 et qui n’est jamais repartie depuis. « Qui prend mari prend pays », lance celle que les gens du coin de Saint-Fabien connaissent également pour son village de Noël qu’elle a préparé pendant plusieurs années.

C’est lors d’une visite à Saint-Fabien-sur-Mer, en 2005, que Mme Comeau a eu l’idée pour son roman. « J’avais alors pris des notes dans un calepin, mais je travaillais encore et c’est tombé aux oubliettes. Après ma retraite, je suis retombée sur ses notes. Comme mon conjoint travaille à l’extérieur, je me suis mise à écrire pour passer le temps. J’écrivais seulement quand j’étais seule à la maison », mentionne-t-elle.

Métal du Golfe_VF
L’auteure a prise elle-même la photo de la page couverture de son premier roman. (photo courtoisie)

L’histoire de deux jumelles identiques

Le roman Seul le fleuve connaît ses secrets raconte l’histoire de deux jumelles identiques, Lise et Louise, retirées de leur famille à l’enfance et séparées à l’adolescence. Lise, qui vit à Rimouski, raconte son parcours de vie privée de sa jumelle. « Les lecteurs vont reconnaître plusieurs lieux de la région comme le Parc du Bic et le quai de Rimouski, un lieu marquant dans l’histoire. C’est d’ailleurs pour cela qu’une photo du quai de Rimouski illustre la couverture du livre, une photo que j’ai prise moi-même », précise celle qui publie son livre à compte d’auteur. « Je me suis fais guider par Réjean Pigeon (un auteur bien connu à Saint-Fabien pour y avoir enseigné) pour savoir comment faire », dit-elle.

Mme Comeau a attrapé la piqûre de l’écriture et elle ne le fait plus en cachette maintenant. « Je travaille déjà sur la suite du livre », lance-t-elle. Il est possible de se procurer le roman directement auprès de l’auteure au comeaucarole62@hotmail.com.

Facebook Twitter Reddit