Actualités > Économie > L’économie sociale met le cap sur la transition juste
Économie

L’économie sociale met le cap sur la transition juste

La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours. (Photo Facebook)

C’est en présence de la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, que les membres du Chantier de l’économie sociale et de nombreux acteurs clés du mouvement se sont réunis virtuellement dans le cadre de leur 22e assemblée générale annuelle.

« C’est une tradition au Chantier que de dire que chaque année est unique. L’année 2021 est certainement l’une des plus particulières pour l’économie sociale. Malgré des vents contraires en raison de la pire pandémie des 100 dernières années, nous pouvons être fiers du travail accompli. L’économie sociale s’est trouvée en première ligne pour maintenir des services essentiels dans toutes les régions. Jamais il n’a été aussi clair que la résilience de nos communautés passe par un développement économique au service de la solidarité, de l’accessibilité et de la qualité », a déclaré d’entrée de jeu Laurent Levesque, président du conseil d’administration du Chantier.

Un message de collaboration

Métal du Golfe_VF

La ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, a lancé un message de collaboration aux membres et partenaires présents: « Les entreprises collectives sont créatrices de richesse et jouent un rôle de premier plan dans le développement social, culturel et environnemental de la nouvelle économie. Nous sommes donc fiers de collaborer avec le Chantier de l’économie sociale, qui soutient le tissu entrepreneurial collectif au Québec », a-t-elle rappelé.

Le bilan de la dernière année aura été l’occasion de revenir sur les dossiers d’importance pour les entreprises collectives et de conclure ou de consolider de grandes démarches pour l’économie sociale tels le Plan d’action gouvernemental en économie sociale (PAGES) et la planification stratégique quinquennale du Chantier. Soulignons également des projets ou partenariats pour outiller les entreprises et les communautés comme un partenariat avec le Secrétariat à la jeunesse, une stratégie de commercialisation et des outils pour appuyer la prise en charge par les communautés avec notamment l’appui de la Fondation Lucie et André Chagnon ou encore le Programme de préparation à l’investissement (PPI).

« Aux vues de l’ambition des acteurs et partenaires de l’économie sociale, le Chantier regarde les prochaines années avec optimisme. La situation environnementale et sociale au Québec nous interpelle tous. L’économie sociale a des solutions pour une transition écologique juste. Nous tâcherons de les faire valoir afin de participer pleinement au développement social et économique du Québec et aux efforts de décarbonisation de nos activités, et ce sans laisser personne derrière. », a ajouté Béatrice Alain, directrice générale du Chantier.

Un rôle à jouer

D’ailleurs, des membres du Chantier ont interpellé l’assemblée pour que l’économie sociale joue son rôle dans les défis à venir. « L’économie sociale est la meilleure façon d’assurer du logement abordable, et ce, à perpétuité. Elle détient une expertise importante dans le développement et la gestion du logement abordable et communautaire partout au Québec. Les acteurs du développement local et régional, les OBNL et coop de logements, les chercheurs, les municipalités priorisent cette recette du succès pour répondre à la crise du logement », a souligné Éric Cimon, directeur général de l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ)

Des propos qui font échos à ceux de madame Geneviève Bélisle, directrice générale de l’Association québécoise des centres de la petite enfance : « Le modèle collectif de service de garde éducatif à l’enfance est garant de qualité et d’accessibilité. C’était une innovation sociale majeure en son temps qui nous distingue au Canada et à l’international. Face à un autre défi de société, celui du vieillissement de la population, l’heure est à s’en inspirer pour repenser nos services aux aînés. Travaillons ensemble pour imaginer et créer les conditions de réalisation de ce nouveau projet de société ».

« L’entrepreneuriat collectif est un mode de développement de premier plan pour mettre en place des façons de faire plus durables sur le plan environnemental et plus équitable sur le plan social. Aujourd’hui, nous positionnons l’économie sociale dans une volonté de transition juste », a conclu Dave Gosselin, directeur général adjoint du groupe CODERR, membre du groupe RIVRA.

Un conseil d’administration renouvelé

L’Assemblée générale annuelle a reconduit ou élue les membres du conseil d’administration du Chantier. Nous saluons l’engagement de :

Collège des organisations autochtones

  • • Mickel Robertson, Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador;

Collège des centrales syndicales

  • • Marie-Hélène Bonin, Confédération des syndicats nationaux;

Collège des grands mouvements

  • • Marie-Line Audet, Table nationale des corporations de développement communautaire;
  • • Gabrielle Desbiens, Réseau des conseils régionaux de la culture;
  • • Camille Perron, Union étudiante du Québec;
  • • Pierre-Paul Leduc, Centre québécois du loisir;

Collège Regroupement d’entreprises d’économie sociale

  • • Geneviève Bélisle, Association québécoise des centres de la petite enfance;
  • • Richard Gravel, Collectif des entreprises d’insertion du Québec;
  • • Martin Charles St-Pierre, Réseau de coopération des EÉSAD;
  • • Stéphane Thériault, Conseil québécois des entreprises adaptées;
  • • Isabel Faubert, Réseau COOP;
  • • Richard Foy, Réseau québécois des OSBL d’habitation;

Collège des Pôles régionaux

  • • Noémie Bernier, Pôle d’économie sociale Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine;
  • • Jacques Bérubé, Pôle d’économie sociale du Bas-St-Laurent;
  • • Loïc Lance, Table régionale économie sociale Chaudière-Appalaches;
  • • Raymond Rouleau, ESSOR 02
  • • Anyle Côté, Conseil d’économie sociale de l’île de Montréal;

Collège Regroupement et organisme de développement de l’économie sociale

  • • Isabelle Gilbert, Réseau des CDEC du Québec
  • • Éric Cimon, Association des groupes de ressources techniques du Québec
  • • Frédéric Lalande
  • • Claude Dorion

Collège Entreprises d’économie sociale

  • • Laurent Levesque, Unité de travail pour l’implantation de logements étudiants
  • • Élizabeth Brosseau, Vivre en ville;

Membres invités au service du conseil

  • • Béatrice Alain, Chantier de l’économie sociale;
  • • France Émond, Territoires innovants en économie sociale et solidaire;
  • • Jean Bénard, Commerce solidaire;
  • • Philippe Garant, Réseau d’investissement social du Québec;
  • • Jacques Charest, Fiducie du Chantier de l’économie sociale;
  • • Odette Trépanier, Comité sectoriel de main-d’oeuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire.
Facebook Twitter Reddit