thumbnail_Pub_Journal le soir_Guignolée_Bandeau
Nouvelle de 17 h > « Ils vont arriver très assoiffés » – Serge Beausoleil
Nouvelle de 17 h

« Ils vont arriver très assoiffés » – Serge Beausoleil

Les Remparts visitent l’Océanic, mercredi soir
Serge Beausoleil (Photo journal le soir archives – René Alary)

Océanic et Remparts ont rendez-vous mercredi soir pour une quatrième fois cette saison, une deuxième au Colisée Financière Sun Life.

Le match a beau être joué en milieu de semaine, il suscite beaucoup d’intérêt. On parle d’un face à face entre deux grands rivaux qui se battent dans le haut du classement de la Conférence de l’Est et de celui du classement général de la LHJMQ. L’Océanic a 24 points de classement en 17 matchs (11-4-1-1), deux de plus que Québec (11-6-0-0). 

« C’est toujours de gros matchs contre Québec, il y a une rivalité avec eux. Ce sont des parties le fun à jouer. On sait qu’ils ont une grosse équipe et qu’ils vont sortir fort. C’est à nous de bien nous préparer », mentionne l’attaquant de 19 ans, Luka Verreault.

Qui plus est, les Remparts s’amènent à Rimouski quelques jours après une défaite de 5-0 à Baie-Comeau, le pire club de la ligue. 

« À mon avis, ils vont arriver très assoiffés. Ça commence une autre grosse semaine pour nous. Après les Remparts, nous jouerons à Sherbrooke, vendredi, eux qui n’ont pas perdu depuis le mois … d’août ! Et, on finit ça à Chicoutimi, dimanche, qui n’est jamais une équipe facile à battre sur leur glace. C’est une semaine très chargée, mais très challengeante », observe Serge Beausoleil.

Jusqu’ici, les Remparts ont gagné lors de la première visite à Rimouski tandis que l’Océanic a eu le meilleur lors de ses deux parties à Québec. 

Humilité

L’entraineur-chef sait très bien que ses joueurs se font encenser par leur entourage depuis quelques semaines. Il les met en garde.

« On voit notre équipe monter, mais ils doivent comprendre que c’est loin d’être parfait. Je ne vois pas de joueurs qui ont atteint leur plein potentiel. On a beaucoup de chemin à faire encore, il faut rester humble dans les succès et continuer à avoir soif d’apprendre pour améliorer notre équipe. On veut voir nos joueurs garder les deux pieds sur terre. »

Période de transactions

En mettant son chapeau de directeur-gérant, Beausoleil a quelque peu ouvert son jeu aux médias à l’approche de la période de transactions dans le circuit. Les succès de sa formation jusqu’ici ne le feront pas dévier de son plan.

« D’aucune façon, on va être dans le camp des acheteurs. On va essayer de faire des mises à niveau qui seront intelligentes. On suit un plan qui est très précis, sur quatre ans. Nous avons une équipe avec une croissance à l’interne et c’est crucial. On veut voir nos gars se développer, mais on n’hésitera pas à faire ce qu’il faut. Mais, ne vous attendez pas à ce qu’on ballotte des choix de première ronde partout. On va continuer de grandir et de vendre ça cher la livre. Des achats de Black Friday, n’attendez-vous pas à ça ici », fait savoir l’architecte hockey de l’Océanic. 

Facebook Twitter Reddit