Actualités > Océanic > Des Remparts plus affamés
Océanic

Des Remparts plus affamés

L’Océanic s’incline 4-1 face à ses grands rivaux
Le gardien William Rousseau a excellé devant son filet, obtenant la première étoile. (Photo journal le soir – Alexandre D’Astous)

Serge Beausoleil anticipait que les Remparts de Québec s’amèneraient à Rimouski, assoiffés. Ce fut le cas, si bien que les visiteurs ont signé une victoire de 4-1 dans un match qui ne passera pas à l’histoire.

Les Remparts ont annoncé leurs couleurs dès le départ. Ils ont pris les devants sur le but de Nathan Gaucher (8e) au cours de la première période qu’ils ont largement dominée. Le chiffre des lancers l’indique bien (13-5).

Ce sont les deux mêmes chiffres en deuxième, cette fois à l’avantage de l’Océanic qui n’a pu percer la muraille du gardien William Rousseau. L’un des lancers est venu du bâton de Luka Verreault lors d’un tir de punition. 

Métal du Golfe_VF

En arrière 1-0 après quarante minutes de jeu, l’Océanic s’est inscrit à la marque quand Tyson Hinds a sauté sur une rondelle libre devant le filet. Mais, les visiteurs ont vite répliqué avec trois buts, ceux de James Malatesta et Théo Rochette, à deux reprises. Le deuxième a été inscrit sur un jeu de puissance.

« Donnons crédit aux Remparts, ils ont vraiment bien joué. On n’était pas sur la rondelle ce soir. On a une bonne recette, les gars y croient, mais ils ne l’ont ni préparée ni consommée ce soir. Ce n’était même pas proche », a commenté Serge Beausoleil.

À égalité au classement

Québec a dominé 31-24 dans la colonne des lancers. Disons qu’on a déjà vu des matchs plus enlevants entre ces deux grands rivaux. Cette victoire permet aux Remparts de rejoindre l’Océanic au 2e rang de la Conférence de l’Est, un point derrière Charlottetown. 

Patrik Hamrla a bloqué 27 des 31 lancers en sa direction tandis que Rousseau était solide en repoussant 23 des 24 tirs au but de l’Océanic.

Patrik Hamrla en était à un troisième départ en trois matchs dans ce séjour à domicile. (Photo journal le soir – Alexandre D’Astous)

« Je ne peux pas nommer beaucoup de gars qui m’en ont donné au niveau qu’on le souhaitait, particulièrement chez notre brigade défensive, et dans notre gestion de la rondelle. Juste en troisième période, on a commis 21 revirements. Pour vous donner une idée, on en a eu 26 dans le précédent match au complet. C’est une mauvaise performance », a poursuivi l’entraineur-chef dans son analyse. 

Dans ses rares points positifs, il a souligné le travail de son gardien. « Hamrla a donné un mauvais but sur le premier des Remparts, mais après ça, il en a sauvé plusieurs parce qu’on a donné plus de surnombres que dans les trois ou quatre dernières parties. »

Pour sa part, le capitaine Ludovic Soucy abondait dans le même sens. « Ce n’était pas notre meilleur match d’équipe. On n’a pas nécessairement respecté notre plan de match. On n’avait pas tous la même soif de gagner. Ça a paru un peu. On est capable de mieux jouer que ça. »

En bref

Jérémie Biakabutuka (suspendu), Jasmin Simon et Maxime Coursol (blessés) ainsi que Charles Côté n’ont pas joué pour les locaux… L’ex-Océanic Zachary Bolduc a obtenu deux passes. Il a maintenant 20 points, dont six buts, en 17 parties… Une galerie de 2 448 spectateurs a assisté à la rencontre… Curieusement, considérant leur alignement talentueux, les Remparts sont la pire équipe du circuit en avantage numérique avec un faible 11,7 % d’efficacité…L’Océanic jouera sa prochaine rencontre vendredi soir à Sherbrooke… 

Facebook Twitter Reddit