Actualités > Économie > Les problèmes persistent, à l’assurance-emploi
Économie

Les problèmes persistent, à l’assurance-emploi

Les travailleurs saisonniers, comme les travailleurs sylvicoles, sont particulièrement affectés par les ratés du système d’assurance-emploi.. (Photo courtoisie Centre de services scolaires des Monts et Marées)

L’Alliance interprovinciale, formée de groupes de chômeurs, de groupes communautaires et de syndicats de l’Est du Canada, tenait une action simultanée en matinée, aujourd’hui, dans différentes régions du Québec et des Maritimes afin de dénoncer les problèmes qui persistent à l’assurance-emploi. 

Une carte de Noël a été remise à cet effet par l’Alliance au premier ministre Justin Trudeau ainsi qu’à tous les députés de la Chambre des communes. Cette action vise notamment à rappeler au gouvernement que de nombreux travailleurs vivront encore le Trou noir de l’assurance-emploi cette année puisque la réforme du programme, attendue de pied ferme, n’a toujours pas été réalisée. La ministre responsable du dossier, Carla Qualtrough, a confirmé que le gouvernement proposera une réforme de l’Assurance emploi et que les premières annonces en ce sens auront lieu au printemps 2022.

Trou noir et délai

« En plus du Trou noir qui a failli être catastrophique pour plusieurs travailleurs de l’industrie saisonnière, se voyant refuser les prestations du projet pilote de 5 semaines supplémentaires, une bataille politique d’Action Populaire Rimouski-Neigette et du Mouvement Action Chômage Pabok GIM avec le gouvernement fédéral a finalement eu gain de cause; la loi C-8 a rétabli la justice pour ces prestataires. L’excellente collaboration du député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas dans ce dossier est à souligner », signale un communiqué de l’Alliance transmis par Action Populaire Rimouski-Neigette.

Métal du Golfe_VF

Toutefois, l’Alliance interprovinciale dénonce les délais interminables et préjudiciables auxquels se heurtent les chômeurs dans le traitement de leur demande d’assurance-emploi. « Certains dossiers demandent jusqu’à trois mois de traitement avant d’obtenir une réponse alors que le délai normal est d’un mois. Quelques dossiers ont nécessité six mois d’attente pour obtenir une réponse », dénonce Michel Dubé, d’Action Populaire Rimouski-Neigette. Il précise que plusieurs travailleurs ont en plus reçu des informations contradictoires ou ont vu leur demande refusée sans raison valable.

La réforme doit prendre forme

L’Alliance interprovinciale rappelle encore une fois au gouvernement de Justin Trudeau sa promesse de mettre en place la réforme de l’Assurance-emploi. « Pour les membres de l’Alliance, le temps de la consultation est terminé. Le gouvernement a tout en main pour réformer le régime afin qu’il réponde aux besoins réels des travailleurs et travailleuses. La réforme doit prendre forme. »

Facebook Twitter Reddit