Actualités > Océanic > Biakabutuka échangé aux Islanders
Océanic

Biakabutuka échangé aux Islanders

L’Océanic met la main sur un espoir et trois choix de repêchage
Jérémie Biakabutuka (Photo journal le soir – René Alary)

L’Océanic rajeunit sa brigade défensive en laissant aller le vétéran de 19 ans, Jérémie Biakabutuka, aux Islanders de Charlottetown.

Serge Beausoleil a aussi ajouté un choix de 8e ronde (2024) pour obtenir un jeune défenseur de 17 ans, Mathis Aguilar, un choix de 2e ronde (2022), un choix de 5e ronde (2022) et un choix de 2e ronde (2024). 

Aguilar est un arrière de 6 pieds 3 pouces pesant 197 livres. Il a été un choix de 4e ronde des Islanders en 2020. Il en est à sa première saison dans la LHJMQ. En 27 parties, il n’a pas de point avec un différentiel de moins 2 dans les plus et moins. 

Ce natif de Mirabel est un ancien des Vikings de Saint-Eustache dans le midget AAA (M18 AAA).

Une belle opportunité pour Biakabutuka

« Il arrive que les étoiles s’alignent. Pour Jérémie, c’est une opportunité d’aller jouer avec une des équipes les plus compétitives dans le circuit.  De notre côté, ça nous permet de rajeunir un peu notre défensive qui va très bien et qui continue d’avancer. On voulait aussi faire jouer davantage nos défenseurs de 17 et 18 ans. Un gars comme Charles Côté n’a pas joué assez de matchs avant Noël. Il est capable de jouer beaucoup plus de minutes. En même temps, on va chercher des choix de repêchage très importants qui nous positionnent très bien » explique Serge Beausoleil

Concernant Aguilar, il mentionne qu’il est un gros défenseur à caractère défensif « comme on les aime et qui sera intéressant à développer. »

Dimanche, il avait laissé aller l’attaquant de 17 ans, Charles-Édouard Grenier, qui évolue pour les Gaulois de Saint-Hyacinthe dans le circuit M18 AAA, au Phoenix de Sherbrooke contre un choix de 7e ronde.

« On n’avait pas d’ouverture pour lui et on lui donne l’opportunité de jouer. Ça nous permet de récupérer notre choix », dit-il. 

Pas vendeur

Beausoleil a rappelé que, malgré le départ de Biakabutuka, il n’a pas mis ses habits de vendeur.

« On est dans un mode où on veut améliorer notre équipe. C’est ce qu’on souhaite faire. On est l’équipe qui a accordé le moins de buts dans toute la ligue dans la première moitié de saison. Les 30 buts de moins qu’on a marqués que Charlottetown, l’équipe qui en a le plus, ça représente un but par match. Notre objectif est de raffermir notre attaque », fait remarquer Beausoleil.

Une pause après Noël

Par ailleurs, la LHJMQ a annoncé en fin d’avant-midi qu’elle met ses activités sur pause jusqu’au 7 janvier à la lumière de la récente montée des cas de COVID-19.

Les joueurs se rapporteront à leur formation le 3 janvier. Le circuit travaille sur une mise à jour de son protocole, qui inclut notamment des tests préventifs pour les joueurs et le personnel à leur retour dans l’environnement de l’équipe. 

Les parties reportées seront ajoutées au calendrier à une date ultérieure. Pour l’Océanic, ça représente quatre parties, dont deux à domicile.

Facebook Twitter Reddit