Actualités > Faits divers > Le procès d’Harold LeBel pourrait durer 12 jours
Faits divers

Le procès d’Harold LeBel pourrait durer 12 jours

Harold LeBel (Photo courtoisie)

(Rétrospective de 2021)-DÉCEMBRE-L’accusation d’agression sexuelle envers le député de Rimouski, Harold LeBel, aura certes retenu l’attention en 2021, alors que le représentant du comté de Rimouski doit encore patienter avant de connaître la date de son procès.

Celui qui a été formellement accusé d’agression sexuelle au début de 2021 était de retour en Cour au palais de justice de Rimouski le 6 décembre dernier, pour fixer les dates de son procès à l’occasion du terme des assises criminelles qui regroupe toutes les causes se dirigeant vers un procès devant un jury

Notre journaliste aux affaires juridiques, Alexandre D’Astous, rapportait alors juge de la Cour Supérieure, Raymond W. Pronovost, de même que les avocats des deux parties ainsi que l’accusé, étaient tous présents par vidéoconférence. La comparution n’aura duré que quelques minutes.

Les deux parties estiment la durée du procès à 12 jours, donc entre deux et trois semaines. « Je ne pourrai pas vous fixer ça aujourd’hui. Je rappelle que nous devons prioriser les dossiers dont les délais sont en cause (Arrêt Jordan) ou encore les personnes détenues. Je fais le tour des 21 districts judiciaires cette semaine. Après cela; je serai en mesure de vous donner une date qui sera probablement en avril ou en mai 2022 », avait déclaré le magistrat.

« De mon côté, les mois d’avril et de mai seraient parfaits, car je suis très occupé jusque là et mon client est au courant que je ne suis pas disponible avant le mois d’avril. J’ai un dossier en Cour martiale qui débute le 23 mai, donc si c’était possible de ne pas trop s’approcher de cette date. Un procès devant jury, on sait quand ça commence, mais on ne sait pas quand ça finit et on ne peut pas ajourner », avait mentionné l’avocat de l’accusé, Me Maxime Roy.

Le dossier a donc été reporté au 4 avril à Rimouski pour fixer la date du début du procès. Rappelons qu’Harold LeBel a plaidé non coupable le 16 février à l’accusation d’agression sexuelle à laquelle il fait face et qu’il a choisi un procès devant un jury.

Sélection des jurés

Les deux parties se sont entendues pour l’ajout de deux questions supplémentaires pour la sélection des jurés afin d’éviter que des idéologies politiques puissent influencer le jury d’un côté ou de l’autre.

Harold LeBel est représenté par Me Maxime Roy, de Québec, tandis que Me Manon Gaudreault œuvre pour le Ministère public. « Monsieur LeBel a fait le choix d’être jugé par ses pairs au sein d’un jury », a lancé son avocat.

Une première ordonnance de non-publication demeure en vigueur sur tous les éléments permettant d’identifier la victime présumée. Harold LeBel a été arrêté le 15 décembre 2020, puis interrogé par les enquêteurs de la SQ, avant d’être remis en liberté sur une promesse de comparaître le 11 janvier 2021.

Facebook Twitter Reddit