Nouvelle de 19 h > Hockey : un peu de mouvement chez les Pionniers
Nouvelle de 19 h

Hockey : un peu de mouvement chez les Pionniers

Ligue collégiale de hockey du RSEQ
L’entraineur-chef des Pionniers, Éric Plourde (Photo : Alain Tremblay photographie)

Les deux équipes de hockey du Cégep de Rimouski vivent d’espoir à la suite des annonces faites cet après-midi par le Gouvernement du Québec. 

À compter de lundi prochain, elles pourront reprendre l’entrainement en équipe sur la glace. Par contre, il faudra attendre un peu avant la reprise du calendrier régulier.

De quoi réjouir dans un premier temps l’entraineur-chef des Pionniers, Éric Plourde. « On attendait le go pour pratiquer ensemble, ce qui sera possible à compter de lundi prochain. On n’avait pas d’intérêt pour les pratiques en dyade », explique-t-il.

En date de lundi prochain, les Pionniers auront quatre parties qui auront été remises depuis la mi-janvier. « Le plan du RSEQ est de les reprendre avant les séries si, bien sûr, on a une marge de manœuvre. Ça dépendra du moment où on pourra recommencer à jouer. » 

Alignement

La formation rimouskoise a subi des modifications durant la longue pause entre les deux sessions. 

« On a perdu des joueurs pour des raisons scolaires et un autre qui souhaitait retourner dans son coin de pays. Il fallait se virer de bord. On a donc signé Émile Arsenault, un défenseur de 18 ans qui étudie au Cégep, en sciences de la nature. Il lui restait une session. Il était venu deux fois à nos camps d’entrainement. Il avait bien paru et on s’est donné le droit d’aller le chercher », explique l’entraineur-chef. Arsenault évoluait jusqu’ici cette saison avec les Mariniers de Rimouski M18 BB. 

Les Pionniers ont perdu trois défenseurs, et possiblement un quatrième, en plus d’un attaquant dont l’avenir est aussi incertain pour des raisons scolaires. L’alignement est donc ramené à environ 20 joueurs. « J’en avais 25 avec ceux d’entrainement avant les Fêtes. Maintenant, j’aurai une douzaine de joueurs affiliés dans le portrait. On va les faire pratiquer et les rappeler pour jouer des matchs afin de leur donner le goût de se joindre à nous l’année prochaine », mentionne Plourde.  

Recrutement

Pendant que les Pionnières font des annonces régulières touchant le recrutement pour la prochaine saison, les Pionniers ont une tout autre approche, laquelle est guidée par une situation très différente.  

« Les jeunes ont souvent des vues sur le midget AAA ou le collégial D1. On est peut-être leur quatrième choix, mais je m’en balance. On veut juste que la porte reste ouverte afin que certains se retrouvent chez nous, un moment donné. Je ne leur mets pas de pression et je leur dis que, s’ils ont un camp D1 en même temps que le nôtre, d’y aller et qu’on se reparlera après », mentionne Éric Plourde.

Cela ne l’empêche pas d’être très actif. « J’invite plutôt des joueurs à un précamp d’entrainement au printemps. Je communique actuellement avec les quelque 70 joueurs éligibles au collégial dans notre région, qu’ils évoluent dans la LHPS, le midget BB, le midget AAA ou le midget espoir. J’ai parlé à tous les entraineurs et je fais des entrevues téléphoniques de 15 minutes avec les jeunes afin de vérifier leur intérêt pour le Cégep et notre programme », explique-t-il.

Avant même d’amorcer ses appels, 30 inscriptions étaient entrées pour le précamp qui se tiendra au début mai. 

Facebook Twitter Reddit