Nouvelle de 17 h > Motions pour convoquer deux ministres
Nouvelle de 17 h

Motions pour convoquer deux ministres

Crise de l'assurance-emploi
Maxime Blanchette-Joncas (Photo: Chambre des communes)

Le Bloc Québécois et le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, demandent au gouvernement fédéral d’intervenir rapidement pour régler les problèmes de délais de traitement des demandes d’assurance-emploi.

Des milliers de travailleurs sont en attente de leurs prestations depuis des semaines, voire des mois, une situation qui inquiète les principaux intervenants. 

« Nous avons interpellé le gouvernement à plusieurs reprises déjà, sans jamais avoir de réponse. Nous voulons connaître l’état exact de la situation ainsi que le plan d’action du gouvernement. Il faut agir de toute urgence », affirme monsieur Blanchette-Joncas.

Métal du Golfe_VF

Celui-ci était déjà intervenu sur le sujet il y a 10 jours.

Convoquées

Pour inciter le gouvernement à agir dans ce dossier, le Bloc Québécois a demandé la tenue d’une réunion d’urgence du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA), pour débattre d’une motion visant à faire comparaître devant lui les ministres Carla Qualtrough et Karina Gould, respectivement ministres de l’Emploi et de la Famille.

Le Bloc Québécois assure que partout au Québec, les bureaux de députés ainsi que les mouvements de défense des chômeurs sont submergés d’appels de demandeurs d’assurance-emploi. « Les nombreux cas de fraude relevés au Québec rendent également la situation plus complexe pour plusieurs. »

Situation précaire

Pour le député bloquiste, il est inacceptable de laisser ces milliers de travailleuses et travailleurs en attente.

« Plusieurs travailleurs et leur famille se retrouvent dans une situation économique précaire en raison de ces délais. Certains d’entre eux n’ont aucun revenu depuis des semaines, voire des mois. C’est complètement inacceptable de laisser les gens dans une telle précarité alors qu’ils ont droit à leurs prestations. On doit venir en aide aux travailleurs qui ont perdu leur emploi et régler ce problème de toute urgence avant que la situation ne s’aggrave », poursuit le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques.

Facebook Twitter Reddit