Vente vendredi fou Sport Expert
Nouvelle de 19 h > Beau projet de mobilisation des producteurs agricoles
Nouvelle de 19 h

Beau projet de mobilisation des producteurs agricoles

Les Consultants JMP de Rimouski. (Photo Alexandre D’Astous – journallesoir.ca)

Depuis l’été 2021, JMP Consultants, mandaté par le Club Fertilisation 2000, a entrepris la réalisation du projet « Implantation de bonnes pratiques agricoles dans le bassin versant de la Rivière à la Loutre » avec l’appui du Programme de soutien régional aux enjeux de l’eau (PSREE) du ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

Ce bassin situé dans les municipalités de Saint-Anaclet-de-Lessard et de Sainte-Luce fait partie des bassins prioritaires en raison des analyses de sa qualité d’eau, mais aussi selon la priorisation des unités de bassin versant au Bas-Saint-Laurent réalisé par le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent

Une campagne d’échantillonnage.

Au cours de l’été, le bassin versant a été l’objet d’une campagne d’échantillonnage afin de déterminer sa qualité d’eau selon l’indice de la qualité bactériologique et physicochimique (IQBP). Les résultats obtenus ont permis de constater des valeurs élevées de nitrates-nitrites et phosphore à son embouchure lui attribuant le critère D (eau de mauvaise qualité), conservant la même note que lors de la dernière campagne d’échantillonnage en 2011. C’est donc sur la réduction de ces éléments que la suite du projet sera priorisée dans les prochaines années.

Portraits-diagnostics des entreprises agricoles

Une dizaine de portraits-diagnostics des entreprises agricoles participantes ont pu être dressés en collaboration avec celles-ci et les conseillers agricoles de JMP Consultants et de la firme Écosphère. Ce travail a permis d’établir un portrait des pratiques agricoles en vigueur sur le territoire, mais surtout d’identifier les actions à mettre en place pour chacune des entreprises agricoles dans les prochaines années afin d’améliorer leurs pratiques et la santé de leur sol.

Selon les entreprises, il peut s’agir de cultures de couverture, de céréales d’automnes ou de réduction du travail du sol, ce qui non seulement contribuera à la protection des cours d’eau, mais aussi à la santé des sols. En plus des portraits-diagnostics, c’est plus de 30 kilomètres de cours d’eau dont l’état des bandes riveraines a pu être évalué au cours de l’automne 2021.

Cette caractérisation de celles-ci a permis d’identifier des secteurs prioritaires pour lesquels des aménagements pourront être réalisés, tels que la plantation d’arbres et d’arbustes en bandes riveraines.

Facebook Twitter Reddit