Actualités > Économie > La bière de La Captive maintenant embouteillée
Économie

La bière de La Captive maintenant embouteillée

Le brasseur Alexandre Pineault et l’administrateur Jean-François Tremblay. (Photo courtoisie)

La Microbrasserie La Captive d’Amqui signale que ses produits brassicoles seront dorénavant disponibles en bouteille.

L’entreprise matapédienne a investi 50 000 $ dans ses installations afin de réaliser ce projet. Cette somme a permis l’acquisition de plusieurs nouveaux équipements : une embouteilleuse à 4 têtes, une capsuleuse ainsi que des appareils supplémentaires de brassages (bouilloire et fermenteur à brassins réduits). Le plancher de la salle de brassage a également été remis à niveau.

À l’aide de ces nouveaux équipements, La Captive désire optimiser ses opérations de production de bière. « En période estivale, avec le tourisme, la demande pour la bière permet une production maximale. Toutefois, en période hivernale, puisque le marché local est limité, la production est au ralenti. L’embouteillage de la bière va permettre à la microbrasserie de produire un volume maximal de bière en hiver », indique l’administrateur de l’entreprise, Jean-François Tremblay.

Cinq bières embouteillées

Un total de cinq bières sera initialement embouteillé. La Captive entend offrir une variété de ses classiques, notamment “ »La Traître”, une bière brune et “l’Innocente”, sa bière blonde ainsi que certaines de ses dernières créations, dont “l’Alkatraz” une ambrée américaine. Ces bières seront disponibles dans plusieurs commerces du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et vont trouver éventuellement leur chemin vers certaines boutiques spécialisées dans les grands centres.

La bouteille a été favorisée comme contenant pour la bière. Il s’agissait d’un choix logique selon Alexandre Pineau, brasseur à La Captive. « Pour ces types de volume, le rapport qualité/prix de l’embouteilleuse est supérieur. En plus d’offrir une qualité maximale, la bouteille est un format qui est plus écologique. »

Une évolution naturelle

Il s’agit d’une évolution naturelle pour La Captive puisqu’elle avait commencé au printemps 2020 la vente pour emporter sous forme de cruchon. En décembre 2020, des assouplissements à la loi pour les détenteurs de permis artisans brasseurs ont permis la vente dans les épiceries et les dépanneurs.

En affaires depuis 2010

La Microbrasserie La Captive a vu le jour en 2010 et prend racine au coeur de la Vallée de la Matapédia à Amqui. Elle habite un bâtiment historique qui accueillait autrefois le poste de police, la prison, la caserne de pompier et l’hôtel de ville. À titre de brasserie artisanale, on y trouve une belle sélection de bière maison pour tous les goûts. L’établissement présente également un menu bistro s’inspirant d’une cuisine santé et de produits du terroir régionaux.

La microbrasserie La Captive est également l’un des principaux diffuseurs d’arts et spectacles dans la vallée de la Matapédia.

Facebook Twitter Reddit