Nouvelle de 18 h > Une journée gratuite par mois?
Nouvelle de 18 h

Une journée gratuite par mois?

La réponse toujours attendue
Est-il souhaitable d’offrir une journée de transport gratuit par mois, à Rimouski? (Photo: Pierre Michaud-archives)

Le porte-parole du Comité des usagers du transport collectif de Rimouski-Neigette, Michel Dubé, se dit déçu du peu d’intérêt manifesté par la Ville à une demande qui se veut simple : une journée par mois de transport gratuit.

 « La modification des circuits (NDLR : annoncée pour bientôt), bien que cela représente un pas important dans l’amélioration du service, ne règlera qu’en partie les difficultés vécues par les usagers. Je demande à la Ville de Rimouski de plancher sur d’autres aspects, notamment la tarification. Le Citébus de Rimouski est un des plus dispendieux pour les usagers, au Québec. Est-ce que la Ville entend diminuer le coût pour l’ensemble des usagers, instaurer une tarification sociale basée sur le revenu et non sur un statut? », a d’abord demandé Michel Dubé au maire, Guy Caron, lors de la période des questions des citoyens par messagerie électronique, après la réunion du conseil municipal, hier soir.

Monsieur Dubé a aussi demandé quand seront prêts les tracés de la nouvelle offre de services de la Société des transports de Rimouski (STR).

Plus ou moins solidaire?

« En ce sens, je tiens à vous informer que la Ville de Rivière-du-Loup était fière, la semaine dernière, d‘annoncer la reconduction du projet d’offrir une journée entièrement gratuite par mois dans ses services de transport collectif. Pourquoi, à Rimouski, n’est-il pas envisagé d’offrir une journée gratuite par mois? Est-ce que la Ville de Rivière-du-Loup est plus solidaire que la Ville de Rimouski? Les citoyens les moins fortunés pourraient utiliser cette journée pour leurs prises de rendez-vous et cela encouragerait l’utilisation du service », a poursuivi celui qui est aussi coordonnateur de l’organisme de défense des droits des personnes à faible revenu Action populaire Rimouski-Neigette.

Michel Dubé (Photo: archives)

Nouvelle directrice

« Nous venons d’embaucher une nouvelle directrice générale, Maude Bernier, pour développer la Société des transports de Rimouski et pour faciliter les opérations, car nous avons été un bon bout de temps sans direction générale. Nous avons bien hâte de pouvoir dévoiler les nouveaux trajets. Il reste encore des éléments sur lesquels on doit plancher avant de pouvoir concrétiser les objectifs de proposer un service de transport plus facile à utiliser, plus abordable et plus rapide. Je suis persuadé que le résultat va plaire à beaucoup de monde à Rimouski », a d’abord répondu monsieur Caron.

« Je comprends bien votre question à propos des coûts, mais je crois qu’il faut prendre la question dans son ensemble. Je laisse le soin à madame Bernier de mettre en œuvre ses recommandations pour l’amélioration des trajets. Par la suite, nous nous pencherons sur la question de la tarification. Je suis persuadé que madame Bernier en a pris bonne note et a connaissance de la situation », a aussi mentionné monsieur le maire.

Pas de réponse

Invité à réagir aujourd’hui, Michel Dubé croit qu’on n’a pas répondu à ses deux questions les plus importantes : « pourquoi Rimouski ne ferait-elle pas comme Rivière-du-Loup en offrant une journée gratuite par mois? » et « Rimouski serait-elle une ville moins solidaire que Rivière-du-Loup? »

« Vous pouvez poser des questions, mais ça ne veut pas dire qu’on va vous répondre! Sur le thème du transport collectif, on renvoie à madame Bernier le mandat de répondre, alors que le président de la STR est présent puisque conseiller municipal. On n’a même pas réagi à ma question sur la solidarité! Je crois que je vais m’adresser directement à madame Bernier, en espérant qu’elle pourra me répondre », déclare monsieur Dubé.

Facebook Twitter Reddit