Chroniques > Chasse et pêche > Orignaux en 2021 : la ressource était là et les chasseurs nombreux
Chasse et pêche

Orignaux en 2021 : la ressource était là et les chasseurs nombreux

Ces panaches d’orignaux totalisent 10 pieds et 4 pouces de largeur. Ces couronnes impressionnantes, mesurées récemment par André Beaudry, de Trophée-Québec, seraient les plus imposantes, connues, de 2021. Pierre Alexandre-Lemay, à droite, a récolté son « buck » trophée dans la Zone 17, région de Chapais pour une envergure de 61 pouces et 7/8, et un pointage final de 183 7/8. À gauche, le trophée d’Alexandre Pigeon, prélevé dans la Zone 28; Lac St-Jean, mesure 62 pouces et 1/8 de large, et cumule un pointage final de 175 1/8. De gauche à droite, Alexandre Pigeon, la taxidermiste Vicky Leblanc, le mesureur de Trophée-Québec, André Beaudry et Pierre Alexandre-Lemay. (Photo Courtoisie André Beaudry)

La chasse de l’orignal demeure toujours très populaire. En 2021, pour un total de 179 522 permis vendus, la récolte totale permissive a été de 25 264 bêtes, et de 23 593 individus hors réserves.

En 2019, autre année de récolte permissive du mâle, de la femelle et du veau, le prélèvement total avait été légèrement supérieur avec 26 262 orignaux et 24 518 hors réserves. Le nombre de permis vendus avait été de 173 748. Depuis deux ans, le confinement a favorisé la découverte de la sauvagerie, ainsi que l’addition de nouveaux chasseurs, et le retour à la chasse de nombreux autres.

Des 29 Zones de chasse, les statistiques de récolte 2021 confirment comme toujours que les Zones de l’Est, soit la Zone 1 Gaspésie et la Zone 2 Bas-Saint-Laurent, demeurent très productives, avec respectivement avec 4 387 orignaux et 4062 récoltés, excluant le prélèvement dans les giboyeuses Réserves fauniques de la SÉPAQ. Si on ajoute les réserves, tous les orignaux récoltés dans la Zone 1 ont été de 5 262 bêtes, et 4 451 dans la Zone 2.

Métal du Golfe_VF

Même Plan pour deux ans

Le plan de chasse de l’orignal demeurera le même en 2022 et en 2023. Suivra l’application du Plan de gestion 2024-2030. En prévision de ce plan, Forêts, Faune et Parcs Québec procède cet hiver à des inventaires des populations d’orignaux dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de l’Outaouais et de la Mauricie.

C’est la seconde année de suite que Québec procède à un inventaire aérien dans la Zone 2 Bas-Saint-Laurent, plus pécisément dans les quatre territoires sous gestion au Sud de Rimouski, c’est-à-dire les Réserves fauniques de Rimouski et Duchénier, la Zec Bas-Saint-Laurent et la Pourvoirie LeChasseur.

Les inventaires de ces quatre territoires avaient débuté par un pré-dénombrement terrestre par caméra au sol à l’été 2020.  Des centaines de caméras de surveillance, dispersées partout sur ces territoires, ont fourni des chiffres de densités, suivis par un inventaire aérien en février 2021. Ces inventaires ont confirmé une baisse réelle du cheptel orignal passant 14 à 10 orignaux aux 10 km2.

Les 481 groupes de quatre chasseurs en moyenne, avaient récolté 340 orignaux et 2 800 bêtes avaient été observées tout au cours de la saison 2020. (Photo Courtoisie ZEC-BSL)

Comptés ou observés ?

Au précédent inventaire de 2014, après une année permissive, on dénombrait 12 orignaux aux 10 km2 notamment sur la ZEC-BSL. Il sera intéressant de comparer les inventaires en cours cet hiver, lesquels suivent aussi une année permissive. L’inventaire de 2021 avait révèle une population hivernale de 1 000 orignaux sur la ZEC-BSL, dont 120 mâles adultes, soit 12 % du troupeau, alors que le ratio devrait être de 25 % afin de ne pas affaiblir la population de ce grand gibier sur cette zec.

Sur le territoire voisin, la Réserve faunique de Rimouski, l’inventaire 2020-2021 ia indiqué un cheptel en baisse de 2 400 à 1 300 orignaux bêtes dénombrées. « Ce qui compte, c’est le nombre d’orignaux observés par les clients-chasseurs », avait commenté le dg Michel Fournier. Lors de la saison de chasse précédente en 2020, les observations des chasseurs d’orignaux s’avéraient encourageantes. Les 481 groupes de quatre chasseurs en moyenne, avaient récolté 340 orignaux et 2 800 bêtes avaient été observées tout au cours de la saison 2020.

Facebook Twitter Reddit