Journal Le Soir
Sports > Deux Rimouskois champions canadiens au hockey universitaire
Sports

Deux Rimouskois champions canadiens au hockey universitaire

Les Patriotes de l’UQTR remportent la finale
Les Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (Photo : site Internet U Sports)

Il y a un peu de Rimouski et de l’Océanic dans la conquête du championnat canadien des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Cette équipe a mis la main sur un premier titre depuis 2003 – un sixième en histoire pour le programme –  quand elle a disposé des favoris du tournoi, les Golden Bears de l’Université de l’Alberta, par le pointage de 5-4, en deuxième prolongation, dimanche soir à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.

Deux des porte-couleurs de l’équipe dirigée par Marc-Étienne Hubert sont de Rimouski. Il s’agit du défenseur Jordan Lepage, 22 ans, qui a joué une partie de sa carrière junior avec l’Océanic, ainsi que l’attaquant Samuel L’Italien.

Ce dernier en est à un deuxième titre national. En mai 2018, il a joué un rôle important dans la conquête de la Coupe Memorial, avec le Titan d’Acadie-Bathurst de la LHJMQ. Quelques semaines auparavant, le Titan avait mis la main sur la Coupe du Président.

En plus de Jordan Lepage, l’attaquant Olivier Garneau et le défenseur Justin Bergeron sont d’anciens joueurs de l’Océanic qui font partie de l’édition championne des Patriotes de l’UQTR.

Trois matchs en trois soirs

Dimanche, c’est le but de Simon Lafrance qui a brisé l’égalité en deuxième période de prolongation au profit des Patriotes qui ont bénéficié d’une performance exceptionnelle d’Alexis Gravel, auteur de 66 arrêts. 

Vendredi, l’UQTR avait aussi eu besoin de la deuxième prolongation pour l’emporter face aux Thunderbirds de l’Université de la Colombie-Britannique. Le lendemain, en demi-finale, la formation de la Mauricie a disposé des Rams de l’Université Ryerson (Toronto) par 7-2. 

Ce championnat des Patriotes survient au moment où le hockey universitaire au Québec est appelé à croître. Le rapport du comité gouvernemental sur le développement du hockey au Québec que préside Marc Denis pourrait bien recommander des actions en ce sens. Même de petites universités comme l’UQAR pourraient être invitées à joindre les rangs d’un réseau de deuxième division. 

Facebook Twitter Reddit