Nouvelle de 17 h > Une avocate veut ravir Rimouski au PQ
Nouvelle de 17 h

Une avocate veut ravir Rimouski au PQ

Maïté Blanchette-Vézina officiellement candidate de la CAQ
Maïté Blanchette-Vézina et François Legault. (Photo: journallesoir.ca, Francis Belzile)

La Coalition Avenir Québec (CAQ) a bon espoir de ravir la forteresse du Parti Québécois que constitue la circonscription de Rimouski lors des prochaines élections générales.

Le premier ministre, François Legault, était à Rimouski aujourd’hui pour officialiser la candidature de Maïté Blanchette Vézina. Monsieur Legault n’a pas tari d’éloges envers sa nouvelle protégée.

Il estime qu’elle possède le potentiel pour représenter les électeurs de la circonscription de Rimouski à l’Assemblée nationale. François Legault a tracé un résumé du parcours de l’ancienne mairesse de Sainte-Luce.

Métal du Golfe_VF

Impliquée

« Maïté est avocate en droit des affaires, a pratiqué. Elle s’est beaucoup impliquée dans sa communauté, entre autres, au Musée régional de Rimouski. Le logement, ça ne vient pas de lui venir comme idée. Elle a travaillé, puis milité avec l’organisme Serviloge. Elle a été mairesse de Sainte-Luce à l’âge de 32 ans. Elle a milité aussi à la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour la promotion et on a vu dans les dernières années, une vague de femmes, mais de jeunes femmes qui font de la politique. Elle s’est intéressée à beaucoup de dossiers, d’abord à un dossier qu’on travaille actuellement de façon un peu plus globale, l’érosion des berges. Là, on met des montants ponctuels, mais ce qu’on est en train de faire, c’est un inventaire complet », a commenté monsieur Legault.

Rêve de toujours

De son côté, Maïté Blanchette-Vézina, lors de son allocution, a mentionné qu’elle rêve de jouer le rôle de députée à Québec depuis sa jeunesse.

Madame Blanchette-Vézina affirme embrasser parfaitement les valeurs de la CAQ : « Pour ceux qui me connaissent, vous savez que la politique, ça a toujours fait partie de moi; ça fait partie de mon ADN, comme j’aime le dire. »

La candidate et son mentor. (Photo: journallesoir.ca, Francis Belzile)

Faire une différence

« Plusieurs personnes disent qu’elles veulent être pompier, policier, cuisinière, entrepreneur. Moi, ce que je disais à mes parents, c’est que je voulais aller à l’Assemblée nationale pour faire une différence dans le monde. Quand je regarde derrière mon épaule, ce sont exactement ces valeurs que j’ai portées tout le long de mon parcours de vie, que ce soit comme mairesse de Sainte-Luce, comme directrice régionale de Centraide Bas-Saint-Laurent ou avec les différents conseils d’administration dans lesquels je suis impliquée, dans le secteur communautaire. Je constate que c’est ce que j’ai apporté avec moi, partout où je suis passée. Ce sont vraiment les valeurs de la CAQ qui me rejoignent complètement », a-t-elle poursuivi.

Maïté Blanchette-Vézina a déjà ciblé quelques priorités dont la pénurie de logements, le financement des organismes communautaires ainsi que l’adaptation aux changements climatiques.

Rappelons que le Parti Québécois règne dans la circonscription rimouskoise depuis 1994.

En 2018, la CAQ, avec sa candidate Nancy Lévesque, a terminé en 3e position avec près de 25% des voix.

La visite du premier ministre a suscité beaucoup d’intérêt. (Photo: journallesoir.ca, Francis Belzile)
Facebook Twitter Reddit