Actualités > Environnement > Grippe aviaire : mises en garde
Environnement

Grippe aviaire : mises en garde

Des analyses seraient en cours dans les laboratoires gouvernementaux pour déterminer la cause de la mort d’oiseaux retrouvés sans vie sur la plage du Rocher-Blanc.(Photo: Unsplash photos)

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent confirme que la direction régionale de la Santé publique ne recense aucun cas de grippe aviaire dans la région. 

Le CISSS réagit ainsi à la nouvelle diffusée ce midi au sujet de la découverte de 27 carcasses d’oiseaux morts depuis la fin de semaine, dans le secteur Rocher-Blanc du district Sacré-Cœur, à Rimouski. Cette découverte inquiète des citoyens qui font le lien avec les centaines de cas de grippe aviaire recensés chez des fous de Bassan des Îles de la Madeleine.

« La direction de la Santé publique invite évidemment le public à ne pas manipuler des carcasses d’oiseaux ou d’animaux morts et à aviser le Ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation qui pourra, par la suite, mener des expertises », explique le conseiller aux relations médias de la présidence, direction générale du CISSS, Gilles Turmel.

Un goéland retrouvé mort par un couple qui habite le secteur Rocher Blanc. (Photo: courtoisie, Jean-François Deschênes)

Recommandations

En complément, voici quelques recommandations et mises en garde du MAPAQ:

  • L’influenza aviaire se transmet rarement des oiseaux aux humains. Le risque pour la population générale est faible.
  • Les cas de grippe aviaire chez l’humain surviennent généralement chez des travailleurs en contact étroit avec les oiseaux dans un milieu clos (ex. : ferme, abattoir). Des mesures de protection personnelle sont recommandées aux personnes qui travaillent ou qui sont en contact étroit avec des oiseaux infectés ou suspectés de l’être : utiliser de l’équipement jetable (bottes, combinaison, bonnet et gants), ainsi que des lunettes de protection et un masque de type N95.
  • Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a été avisé de la situation par le MAPAQ. Les Directions de santé publique (DSP) régionales font enquête auprès des personnes exposées aux oiseaux et elles accompagnent ces personnes.

Faune et Parcs

Le Journal Le Soir a aussi interpellé le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs pour obtenir confirmation de tests qui seraient ou auraient été effectués sur cinq carcasses d’oiseaux morts récupérés dans le secteur Rocher-Blanc. Le Ministère a assuré l’auteur de ces lignes de sa collaboration. Nous effectuerons un suivi dès que possible.

Facebook Twitter Reddit